Code de bonne conduite des partis politiques du NDI / ADCAM et CDS ont signé le document

Le jeudi 17 Avril 2014, les secrétaires généraux de deux formations politiques ont apposé leur signature sur le code de bonne conduite des partis politiques. Il s’agit de Daouda Koné de l’ADCAM (Action démocratique pour le changement et l’alternance au Mali) et de Zoumana N’Tji Doumbia de la CDS (Convention sociale-démocrate). La cérémonie de signature de ce document qui s’est déroulée au grand hôtel a été facilitée par le National democratic institute (NDI).

 ndi adcam cds liste votant electeurs partis politique

Au total 62 partis politiques ont maintenant  signé  le document du code de bonne conduite initié par le National democratic institute (NDI) au Mali. Ce code de bonne conduite est un ensemble d’engagements entre les partis politiques pour un meilleur comportement des responsables, des cadres et des militants à toutes les phases du processus électoral.  Le présent document engage surtout les parties signataires à contribuer au  renforcement de la paix et du climat politique face aux risques liés aux enjeux électoraux. Cependant, il convient de rappeler qu’à la veille des élections présidentielles de 2013, plusieurs formations politiques ont signé ledit document.

Depuis lors, les partis politiques ne cessent de se manifester en faveur du respect du contenu de cet important document  qui prône la consolidation de la démocratie malienne. L’adhésion de l’ADCAM et de la CDS s’inscrit  dans ce cadre.  Après avoir apposé leurs signatures sur  le document, les signataires de ces deux formations politiques se sont réjouis d’avoir adhéré à cette initiative. “Nous pensons que le NDI déploie de gros efforts pour la promotion de la démocratie dans notre pays” a indiqué le secrétaire général de la CDS, Zoumana N’Tji Doumbia.

Le socle d’une démocratie exemplaire

Les deux signataires des formations politiques pensent  que la mise en œuvre de ce document  permettra de poser les jalons d’une véritable démocratie au Mali. Il s’agira entre autres selon eux, d’assainir le climat politique, d’éviter l’achat des consciences et de montrer à l’opinion nationale que seuls les projets de société des partis politiques comptent. “Avec le nouveau code de conduite, les candidats aux élections seront choisis à travers leur projet de société pour la bonne marche de la démocratie”.

Le secrétaire général de l’ADCAM, Daouda Koné, dira que le NDI a de bonnes initiatives pour l’amélioration de la démocratie.  Pour lui, le NDI doit tout faire pour veiller à la mise en application du présent texte pour la bonne organisation des élections communales prochaines.

En tout cas, les deux représentants des formations politiques signataires ont lancé un vibrant appel à tous les autres partis  politiques qui n’ont pas encore signé ce document à venir y adhérer pour la bonne marche  de la démocratie  dans notre pays. Ils ont invité l’ensemble des partis politiques déjà signataires à traduire en actes concrets  les engagements pris lors de la signature de ce texte et non la transgression du contenu dudit document comme on a l’habitude de voir  lors des élections.   Avant de remercier le NDI pour avoir initié ce code de bonne conduite. “Le NDI doit veiller à la pérennité de cette action” a conclut le secrétaire général de la CDS, Zoumana N’Tji Doumbia.

Moussa Dagnoko

SourceLerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *