CMDID : UNE CONTRIBUTION DE POIDS AU PROCESSUS DEMOCRATIQUE

La fondation Centre malien pour le dialogue interpartis et la démocratie (CMDID) a tenu vendredi, au Grand hôtel de Bamako, son assemblée générale ordinaire. La rencontre était dirigée par le président du conseil d’administration de la fondation, Moriba Kéïta. C’était en présence du directeur exécutif de la structure, Moumouni Soumano, du chargé de programme de l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD), partenaire stratégique de la plateforme de dialogue politique, Wouter Dol, et des représentants des partis politiques.

CMDID assemblee generale reunion conference
Moriba Kéïta a rappelé que l’assemblée générale, instance suprême de la fondation CMDID, se tient une fois par an avec comme mandat d’approuver le rapport d’activité de l’année écoulée ainsi que le plan d’action de l’année en cours. Elle offre l’opportunité aux différents présidents des partis membres de discuter des perspectives de développement et de pérennisation des actions de la fondation. Le président du conseil d’administration de CMDID a relevé quelques contributions notables apportées par la classe politique au processus démocratique malien à travers sa fondation. Il a cité entre autres, l’initiation de débats démocratiques sur les réformes thématiques, la contribution à l’émergence d’un cadre politique favorable à la création des conditions d’existence d’une opposition politique, l’enrichissement des députés et des cadres politiques sur les expériences d’organisation et de fonctionnement du dialogue politique entre majorité et opposition dans la sous région. Le soutien à l’émergence politique des femmes, la recherche de voies et moyens pour la paix et la réconciliation nationale dans le cadre des négociations du processus d’Alger sont, entre autres, autant de contributions démocratiques dans lesquelles la fondation a joué tout son rôle.
Moumouni Soumano qui assurait la modération de la rencontre s’est engagé à revoir avec la classe politique ce qu’ils ont pu réaliser durant l’année 2014 ; les succès et les faiblesses. Ils examineront ensemble les orientations de 2015 avant d’échanger sur l’état du partenariat que la fondation entretient avec NIMD. « En sacrifiant à la tradition de tenir cette assemblée générale conformément aux dispositions statutaires de la fondation, les participants à la rencontre font montre d’un engagement constant pour le renforcement institutionnel de leur organisation.  Cela est très important pour la crédibilité et la diversification d’une base de partenariat », a apprécié Wouter Dol. Les contributions utiles réalisées par CMDID dans la situation difficile que notre pays a connue en 2012 ont été appréciées par NIMD et le conforte dans la perspective que les acteurs politiques maliens sont capables de relever les nombreux défis auxquels le processus démocratique malien est confronté, a-t-il jugé. Pour cela, il faudra du temps mais aussi approfondir les enjeux et les défis du contexte politique dans une vision qui s’inscrit dans les réalités sociopolitiques et économiques maliennes.
Le Mali est un pays prioritaire du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et à ce titre, assure Wouter Dol, le NIMD espère continuer son soutien au processus démocratique.
S. DOUMBIA

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.