Cheick Oumar Diallo : « Aliou Boubacar Diallo a un électorat confortable et stable »

Un sondage réalisé du 13 au 18 novembre, dont les résultats sont parus cette semaine, projette un duel Soumaila Cissé Aliou Boubacar Diallo si la présidentielle devait se tenir dans les jours à venir. Cheick Oumar Diallo, le Président des jeunes de l’ADP- Maliba, nous livre ses impressions.

 

Quelle appréciation faites-vous du sondage de STATIX, qui place Aliou Diallo au coude-à-coude avec Soumaila Cissé pour la présidentielle, si cette dernière devait se tenir ce dimanche ?

Nous sommes convaincus que le Président Aliou Boubacar Diallo a toutes ses chances pour la prochaine présidentielle. Ce sondage est un indicateur. Il le place au second tour, ce qui pour nous était une évidence. Les chiffres nous placent deuxièmes, mais nous pensons que nous sommes premiers. On voit clairement qu’au sein de la couche féminine et de celle des 18-49 ans, le Président Diallo a un électorat confortable et stable. Il faut maintenant consolider ces acquis, les renforcer et aller plus loin dans la recherche de la confiance de nos compatriotes.

Les résultats des législatives n’ont pourtant pas confirmé le bon score de votre candidat à la présidentielle passé ?

Nul besoin de revenir sur les contestations de ces élections. Beaucoup de nos candidats avaient introduit des recours pour contester des résultats. Nous sommes convaincus que nous méritions bien plus que ce qui nous a été « accordé » par la défunte Cour Constitutionnelle et le ministère de l’Administration territoriale de l’époque. Une présidentielle n’a rien à avoir avec des législatives. C’est la rencontre d’un homme avec son peuple. Il est évident que le poids, le charisme, l’envergure peuvent permettre de rassembler plus de voix qu’une élection locale, dans laquelle ce sont les enjeux locaux qui prédominent. En 2018, c’est une coalition bien au-delà de l’ADP-Maliba qui a soutenu Aliou Diallo. Elle était rassemblée dans la plateforme Ensemble pour le renouveau du Mali et comptait une vingtaine de partis et près de 2 000 associations. Le parti est en train de travailler à sa structuration. Nous allons bientôt renouveler de l’ensemble des sections aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Mali.

La troisième position lors de la présidentielle était en grande partie due au soutien du Chérif de Nioro. La stratégie sera-t-elle une nouvelle fois la même ?

Personne ne vous dira que le soutien du Chérif de Nioro n’a pas été extrêmement important pour le parti. Nous continuons à rassembler le plus grand nombre de soutiens possibles pour renforcer notre assise et avons d’excellentes relations avec nos amis de Nioro du Sahel, qui représentent un électorat non négligeable.

Propos recueillis par Boubacar Sidiki Haidara

Source : Journal du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *