Cérémonie d’investiture d’IBK : La grande gaffe du protocole de la République

Si au cours de son investiture, le nouveau président de la République Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) a souillé la mémoire des martyrs et son passé de clandestin en qualifiant l’ancien dictateur, le général Moussa Traoré de « grand républicain », le protocole de la République de son côté, a superbement marginalisé les représentants des familles fondatrices de Bamako lors de la dite cérémonie. Une gaffe protocolaire qui a sérieusement choqué les vieux des familles fondatrices de la ville des trois caïmans et irrité certaines personnes dans la salle.president ibrahim boubacar keita ibk discours investiture cour supreme

Bamako, le 04 Septembre 2013 au Centre International de Conference de Bamako (CICB). Le Président Elu de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita dit IBK a prêté serment devant la cour suprême.

Selon les constats, la cérémonie d’investiture du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, du 4 septembre dernier au CICB aura été marquée par des surprises agréables et désagréables à tout point de vue. Si d’un côté le nouveau président de la République dans son discours d’investiture a trouvé les mots justes pour faire espérer les Maliens qui attendent des mesures concrètes contre la lutte contre la corruption, pour la réconciliation nationale, une justice égale pour tout le monde, la restauration de l’autorité de l’Etat, la bonne gestion des derniers publics, il a cependant surpris beaucoup de nos compatriotes en achevant la réhabilitation de l’ancien président de la République, le général Moussa Traoré. Devenu désormais son nouveau mentor, IBK a tout simplement qualifié GMT de « grand républicain ». Une insulte à l’égard des associations et mouvements démocratiques qui se sont battus dans les années 90 pour une ouverture démocratique ? En tout cas, la question reste pendante et IBK trouvera dans les jours à venir des moyens pour justifier ce bémol car il était attendu sur tous les terrains sauf ça.

De l’autre côté, le protocole de la République n’est pas resté en marge lors de la même cérémonie en commettant une grande gaffe. Il a surtout brillé par son manque de professionnalisme en indiquant aux invités leurs places. Généralement pour des cérémonies solennelles comme l’investiture du président de la République, des cartons et des messages d’invitation sont envoyés en amont aux personnalités invitées pour qu’elles soient des témoins. Et c’est le protocole de la République qui est chargé de conduire les invités de marque jusqu’à leur installation. Si ce travail a été correctement exécuté dans certains cas, il a cependant été mal accompli dans d’autre cas.

En effet, les représentants des familles fondatrices de Bamako ont été mal accueillis et mal installés dans la salle. Les vieux qui peinent à marcher ont dû faire une débauche d’énergie avant de se trouver une place dans la salle et cela sur le nez et à la barbe du protocole de la République. Il a fallu que des personnes de bonne volonté comme la cantatrice Fantani Touré celle-là même qui a chanté la chanson de la campagne d’IBK se mobilisent pour leur trouver de places. Des gens qui devaient être au premier plan ont finalement suivi l’évènement loin dans le tréfonds de de la salle. Une erreur protocolaire qui a été mal appréciée par certaines personnes présentes dans la salle. En tout cas, pour qui connait l’influence de ces familles fondatrices de Bamako dans les sphères de l’Etat, cette gaffe du protocole de la République risque de peser lourd un jour pour IBK.

Zakariyaou Fomba

Source: Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *