Cercle de Yélimané : l’antenne de l’Association Dagakanè à Bamako accuse le gouverneur de Kayes de battre campagne pour Mamadou Hawa Gassama

Le président de l’antenne de l’Association Dagakanè à Bamako, Daman Konté, accompagné de son porte-parole, Dahaba Marega, et son vice président, Ibrahima Gassama, a animé une conférence de presse pour donner certaines précisions au sujet de la situation très tendue actuellement dans le cercle de Yélimané. C’était le mardi 18 octobre 2016 au siège de l’Association à Bacodjicoroni.

mamadou-hawa-gassama-depute-yelimane

 Selon le président de l’antenne de Bamako, Daman Konté, depuis sa création, bientôt quatre ans, l’Association Dagakanè œuvre dans le domaine du développement. Il a expliqué qu’à cette veille des élections municipales, Dagakanè est en bras de fer avec les élus communaux qui ont tout mis en œuvre pour freiner le développement de Dagakanè. La preuve, aux dires de Daman Konté, ces élus ont créé tout récemment une Association dénommée «12 communes de Yélimané» avec l’intention de barrer la route à l’Association Dagakanè sur le terrain. Il dira que contrairement à l’association Dagakanè, ces élus qui sont à la base de l’Association de «12 communes de Yélimané» ne voient que leurs intérêts politiques. «Bien que nous soyons  apolitiques, nous allons tout mettre en œuvre pour que ces anciens élus communaux ne puissent pas être réélus dans le cercle de Yélimané».

Par ailleurs, le président de l’antenne de l’Association Dagakanè à Bamako a expliqué que, sachant bien leur poids dans le cercle de Yélimané, le député Mamadou Hawa Gassama et Amara Sougouna se sont donné la main, en complicité avec 12 maires pour créer cette Association, «12 communes de Yélimané», afin de s’opposer à eux à Dagakanè. Il a indiqué que cette Association a rencontré le Premier ministre à Bamako et le gouverneur de Kayes pour leur faire savoir qu’elle est là pour sensibiliser la population à payer les impôts, pendant que  l’Association Dagakanè est là pour dire à la population de ne pas payer les impôts. «Ce qui est faux. Dagakanè n’a dit à personne de ne payer les impôts. La question qui oppose l’Association Dagakanè et les élus, c’est la taxe de développement régional et local. C’est une cotisation volontaire de 1000 Fcfa qui s’est instaurée au fil des années autour de la Tdrl que nous ne voulons pas. Nous avons demandé à chaque maire de faire la restitution à la population, mais ils ont refusé», a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter que le gouverneur s’est permis de dire que l’Association Dagakanè est constituée de personnes de mauvaise volonté qui sont allées dans plusieurs localités de Kayes pour inciter la population à ne pas payer les impôts ; ce qui est faux. Pis, à l’en croire, Daman Konté, le gouverneur, s’est permis aussi de dire que Sadio Niagaté, président de l’Association Dagakanè à Yélimané, ne vit que de cette Association. «Nous déplorons le comportement du gouverneur de Kayes par rapport à ces déclarations mensongères. Pour nous, en tant que premier responsable de la région, il devait tout mettre en œuvre pour la cohésion et la quiétude dans la région de Kayes», a-t-il dit.

En outre, Daman Konté a souligné que le gouverneur est en train d’encourager l’Association «12 communes de Yélimané» à aller faire des campagnes d’incitation qui pourraient amener à la violence ou à la guère civile dans le cercle de Yélimané. «Nous sommes en train de nous préparer pour aller sur le terrain, pour mettre la barrière entre la population et  Mamadou Hawa Gassama et Amara Sougouna», a-t-il conclu.

Diango COULIBALY

 

Source : Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *