Candidature de l’Adema à la présidentielle : Dioncounda Traoré arrive sur la pointe des pieds

Plus on s’approche de la date fatidique de la sélection du candidat interne du parti de l’abeille solitaire et plus les idées s’éclaircissent.  Comme un secret de polichinelle, la candidature de Dioncounda Traoré est de plus en plus précise.

Sans coup férir la candidature de l’ancien président de la transition et non moins ancien président du comité exécutif de l’Adema Pasj, Dioncounda Traoré, se précise. Les observateurs les plus avertis sont unanimes que malgré l’indifférence et le faux semblant qu’affiche, l’homme politique de 75 ans, il a nourrit une forte ambition de briguer la magistrature suprême ne serait-ce que pour un quinquennat.

Ainsi, depuis l’annonce de la candidature interne du parti pour la présidentielle, ses partisans sont montés au créneau. Ils sont persuadés que l’homme est le seul à même de pouvoir éviter une énième cassure au parti et de rassembler toutes les sensibilités du parti.

Aujourd’hui, au sein du parti la tension est vive entre les différents candidats potentiels. Chacun voit midi devant sa porte. Les postures sont tellement radicales qu’une implosion du parti est inévitable dans ce contexte. Selon les informations qui  nous parviennent une réunion nocturne entre les barons du comité exécutif, a décidé d’éviter une implosion au parti en trouvant l’homme idéal qui a toute les chances de faire gagner le parti à la présidentielle prochaine. Ainsi, le choix fut porté sur Dioncounda Traoré.

Ce choix semble avoir convaincu tout le monde.

Sentant, le coup venir l’un des prétendants le plus sérieux à l’investiture du parti, Dramane Dembélé est sur le point de se rétracter au profit de celui qu’il qualifie de son ‘’père spirituel’’, son professeur à l’Ecole nationale des Ingénieurs (ENI). Il voue à ce dernier un profond respect qui frise « la divinité ». Donc, il n’est pas évident qu’il ne l’affrontera jamais au cas où ce dernier serait candidat.

L’autre prétendant, le premier déclaré d’ailleurs, Kalfa Sanogo que tout donne dans une posture de vengeance contre le président de la République actuel, aussi a beaucoup d’égard pour Dioncounda Traoré. A son tour, les observateurs estiment qu’il se retirerait à coup sûr au profit de ce dernier. Car il serait sûr, qu’il est le seul à pouvoir rassembler toutes les forces du parti pour cette joute.

Il y en a au sein du comité exécutif à l’image de Yaya Sangaré qui est persuadé que Dioncounda Traoré ne serait pas candidat. Il l’a confié récemment à nos confrère de ‘’La Preuve’’. Des sceptiques comme lui à cette hypothèse sont nombreux. Mais, lorsqu’on sait que Dioncounda Traoré est un homme imprévisible. Il arrive toujours le premier sans pour autant prendre part à la course sur la ligne de départ. Il l’a prouvé à plusieurs reprises.

Déjà sur le terrain, ses partisans sont au four et au moulin pour l’investir candidat du parti. C’est ainsi, que la section Adema Nara (sa ville natale) réunie en assemblée générale, il y a une semaine l’a investit comme leur candidat à la présidentielle.  Pendant, ce temps, pour éviter toute interprétation, Dioncounda Traoré, lui-même était au Sénégal où il a pris part au Festival international soninké.

En attendant, de convaincre tous les belliqueux et ramener tous les radicaux à accepter cette idée de présenter le vieux routier, les consultations vont bon train. Le comité exécutif a décidé d’investir le candidat retenu d’ici la fin de ce mois.

Aux dernières nouvelles, un siège et les moyens financiers sont entrain d’être réunis pour démarrer les choses sérieuses dès l’annonce de la nouvelle.

Qu’à cela ne tienne, Dioncounda Traoré est un vieux briscard de la politique malienne. Sa gestion de la transition et son agression au palais de Koulouba lui ont valu d’avoir un grand assentiment au sein des populations maliennes. S’il venait à être candidat, le président IBK aura du fil à retordre au cas où il serait candidat pour un second mandat.

Pour sûr, Dioncounda Traoré arrive sur la pointe des pieds.

Jean JACQUES

Par Azalaï-Express

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *