Brèves : Section VI ADEMA-PASJ du District : la fin du bicéphalisme

La guerre de leadership entre Harouna Cissé, le secrétaire général sortant au moment des faits et Mahamane M Touré  le nouveau secrétaire général, a connu le week-end dernier un tournant décisif.

ADEMA pasj conference reunion cicb bamako

En effet, après la sanction prise il ya un mois contre les fauteurs de trouble pour travail fractionnel, le nouvel homme fort de la section M Touré a ordonné le renouvellement des quatre sous sections  considérées comme sous sections à problème telles que Banankabougou, Senou, yirimadio et Missabougou. Ainsi le week-end dernier toutes les quatre sous sections ont renouvelé leur bureau. La trop controversée sous section, celle de Banankabougou, est désormais dirigée par une jeune abeille du nom de Aboubacar Sangaré. Missabougou revient à un militant de première heure du nom de Moussa Diakité. Senou M Coulibaly, enseignant à la retraite rempile. Et enfin Yirimadio est entre les mains de Cheick Traoré. Ces conférences ont mis fin à la situation de ni paix ni guerre et Mahamane M Touré a toutes les cartes en mains pour diriger autrement le parti en Commune VI.

 

POUR LA PROMOTION DE LA CULTURE DE LA PAIX

Cinq Moines Bouddhistes du Temple de Shaolin au Mali

Cinq moines bouddhistes du Temple de Shaolin sont au Mali depuis le 25 octobre dernier et cela jusqu’au 15 novembre prochain. Avec comme objectif d’inculquer les valeurs de paix et de tolérance aux jeunes maliens, à travers la médiation bouddhiste, la philosophie de la paix et le contrôle de soi. Ils sont été présentés au public malien le dimanche  26 octobre dernier au palais des sports de Bamako.

La cérémonie placée sous la haute présidence du ministre des Sports, Housseiny Amion Guindo, s’est déroulée  en présence du secrétaire général du gouvernement, Mme Diakité Fatoumata N’Diaye et de nombreuses personnalités publiques et de l’ambassade de la Chine au Mali.

Selon le ministre des Sports, le choix des moines du Temple de Shaolin n’est pas fortuit. Il s’agit d’aider à amplifier, par leur expérience, la culture de la paix en chaque malienne et en chaque malien.

Ainsi, le ministre Guindo a expliqué que  cette visite vise à inculquer les valeurs de paix et de tolérance aux jeunes maliens à travers la pratique du sport et la culture de la philosophie de la paix et le contrôle de soi, mais également à initier les groupes maliens issus de clubs d’arts martiaux aux techniques d’arts martiaux et de contrôle de soi, utilisés par les moines de Shaolin ».

Le représentant de l’UNESCO, qui a laissé entendre toute l’importance que leur organisation accorde à de telles activités, dont l’esprit prôné concerne la culture de la paix. « L’UNESCO, salue l’enthousiasme du gouvernement malien et son soutien à ce projet », a-t-il affirmé. Avant de formuler le désir que cette activité soit reproduite dans les quatre prochaines années.

Quant aux moines, durant leur séjour, prendront part à de multiples activités. Ils participeront à des séances de démonstration d’arts martiaux. Ils donneront des cours de maîtrise de soi. Ils animeront des stages d’entraînement d’arts martiaux et de sports de combat. Ils s’associeront à un cycle de conférences sur la paix.

Les activités se dérouleront principalement au Palais des Sport, à la Maison des Jeunes, au Dojo du Camp Para et dans la salle Méruba de Ségou.

A noter que lors de cette cérémonie d’ouverture, le public présent a eu droit à un défilé, suivi d’une courte démonstration des pratiquants d’arts martiaux des différentes fédérations de ce sport de combat. Notamment, les fédérations de Boxe, de Judo, de Karaté, de Kick Boxing-Full contact, du TAEK-WONDO, du Yoseykan Budo, du Kunfu-Wushu et du self- défense.

 

RAPPORT DOING BUSINESS

Les bons points du Mali

Le groupe de la banque mondiale a rendu public le 29 octobre dernier, son rapport 2015 de classement des économies en termes d’amélioration du cadre des affaires. Pour donner d’amples informations sur ce rapport et expliquer les raisons des bons points enregistrés par le Mali, le ministère de l’Industrie et de la Promotion des Investissements en partenariat avec la cellule technique des reformes du cadre des affaires ont organisé une conférence de presse le samedi 1er novembre 2014. C’était au siège de ladite en présence du ministre de l’industrie et de la promotion des Investissements, M. Ben Barka, de Madame Keita Zeinaba Sacko, directrice de la dite cellule et de plusieurs autres personnalités.

En effet, dans cette 12e édition, le Mali a enregistré des progrès significatifs en passant de 155ème position à la 146ème soit un gain de 9 places par rapport à la précédente édition. Selon le ministre Ben Barka, cette performance porte entre autres sur des indicateurs tels que l’octroi de permis de construire (avancée de 9 places), la protection des investisseurs (avancée de 7 places, tandis que ceux relatifs à la fiscalité notamment le paiement des impôts et taxes et l’exécution des contrats, la position de notre pays n’a pas varié. « Cependant, des efforts sont à faire pour améliorer le niveau des indicateurs portant sur la création d’entreprises, le transfert de propriété et le règlement de l’insolvabilité» a fait remarqué le ministre Ben Barka.

Sur le plan régional et dans l’espace UEMOA, le Mali récupère sa première place (1/8) après une année d’efforts soutenus dans la mise en oeuvre des reformes, au niveau de la CEDEAO, 5ème sur les 15 Etats et dans l’Afrique subsaharienne 19ème sur 47.

 

 

1ERE CONVENTION EXTRAORDINAIRE DU PDES

Sous le signe de la refondation

Les militants du Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES), étaient réunis en Convention extraordinaire les 1er et 2 novembre dernier au Cicb. C’était sous la haute présidence de M. Ahmed Diane Séméga, président du parti. La cérémonie d’ouverture des travaux cette convention s’est déroulée en présence des responsables des partis politiques amis comme Soumaila Cissé de l’URD, Modibo Sidibé des Fares, Ibrahima N’Diaye, Djiguiba Keita du Parena, de plusieurs autres personnalités et de nombreux militants et sympathisants du parti.

Ainsi, dans son intervention le président du parti a laissé entendre que les travaux de cette convention extraordinaire seront axés sur la relecture des textes du parti et le renouvellement des instances dirigeantes, tout en affirmant qu’il n’est pas candidat pour sa propre réélection.

Il a par ailleurs invité les militants d’avoir le courage de rechercher la vérité et de la dire. Car, dit-il c’est en disant la vérité que nous nous assumons. «Le PDES est resté debout et il le sera» a-t-il lancé.

Les intervenants des partis amis ont à leur tour félicité le parti pour la tenue de cette convention et décrié la gestion actuelle du pouvoir que certains ont qualifié de désastreuse et la République d’une république de surfacturation et de scandales en faisant allusion aux contrats d’armement et de l’achat de l’avion présidentiel.

Comme quoi, les partis de l’opposition n’ont pas fait de cadeau au régime d’IBK.

Notons enfin que M. Amadou Goita du PS a fait le souhait qu’après cette convention que les partis de l’opposition se réunissent pour réclamer et exiger le retour au Mali de l’ancien Président ATT.

SOURCE: Inf@sept  du   3 nov 2014
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.