BOUBACAR BAH, MATD: “Pas de report des élections législatives de mars prochain”

Le ministre de l’Administration territorial et de la Décentralisation, Boubacar Bah a animé le 14 février 2020 une conférence de presse pour faire le point sur l’état d’organisation des élections législatives de mars 2020. Selon lui, les législatives auront lieu à la date prévue
Le ministre de l’Administration territorial et de la Décentralisation, Boubacar Bah avait à ses côtés le ministre de la Communication, Yaya Sangaré, porte-parole du gouvernement, le général Siaka Sangaré de la DGE et le président de la Céni.


Le MATD a annoncé qu’il n’y aura pas de report des élections législatives de mars prochain. S’agissant de l’audit du fichier, le ministre Bah a indiqué que les dispositions seront prises avant les élections pour traiter avec l’ensemble des acteurs politiques. Et d’ajouter que le fichier électoral sera audité comme en 2018.
Pour le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, l’Assemblée nationale est un élément important dans le jeu démocratique. Le porte-parole du gouvernement a précisé qu’après plusieurs reports des élections législatives, il faut aller aux urnes le 29 mars prochain. “Toutes les dispositions sont prises pour tenir ces élections. Aujourd’hui, la quasi-totalité des partis politiques ont déposé leurs listes de candidature”, a-t-il souligné.
Le général Siaka Sangaré de la Délégation générale aux élections a donné le nombre d’électeurs qui est estimé à plus de 7 millions répartis entre 22 147 bureaux de vote et 12 165 centres de vote.
Evoquant le budget, le général Sangaré a annoncé que 16 milliards de F CFA sont disponibles pour les législatives de 2020.
Le secrétaire général du MATD a rappelé les contours et l’état du chronogramme de l’élection des députés.
M. Cissouma dira que l’organisation des élections législatives de 2020 se fera sur la base des circonscriptions actuelles. « Il s’agit de 49 cercles et les 6 Communes du district de Bamako ». Il a révélé que les nouvelles régions créées ne peuvent être pas prises en charge comme circonscription électorale. Et d’ajouter que la Délégation générale aux élections est en train de finaliser les listes électorales.
Cheick Hassane

Source : La lettre du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *