Bilan contrasté de Paul Kagame en fin de mandat à l’Union africaine

Hier, jeudi 07 février 2019 s’est ouvert à Addis-Abeba, le conseil des ministres de l’Union africaine en  prélude au 32e sommet de l’UA qui se tiendra du 9 au 11 février.

L’autofinancement de l’Union africaine par une taxe de 2% sur les importations était parmi les priorités du président rwandais. Chose qui est malheureusement loin d’être un acquis, car des poids lourds du continent comme l’Afrique du Sud continuent de bouder. Malgré que le mouvement soit lancé, la mesure a été adoptée par la moitié des États sur le continent.

Le cas d’une force de maintien de la  paix au compte de l’Union africaine n’est pas encore au rendez-vous, mais des efforts ont été consentis par le président de la commission de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat. Ceux-ci ont de constituer un fond de 400 millions de dollars pour la gestion des conflits dont 60 millions ont déjà été recueillis.

Face aux crises politiques, seule l’union africaine est l’un des acteurs de l’accord de paix pour la Centrafrique signée dans cette semaine plus précisément le mercredi 6 février à Bangui.

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *