AUX LEADERS RELIGIEUX ET TRADITIONNELS DU MALI : Mountaga Tall promet de remettre aux imams et chefs de villages leur dû en leur allouant une indemnité à la fin de chaque mois

Le président et candidat du Congrès National D’initiatives Démocratiques (CNID Faso Yiriwa ton), Me Mountaga Tall, a présenté, le mardi 10 juillet 2018, son gramme présidentiel aux leaders religieux et traditionnels du Mali. L’occasion pour lui de leur dévoiler les mesures qu’il a prises en leur faveur.

Après avoir analysé l’important rôle que jouent les leaders religieux et traditionnels, notamment les imams et les chefs des villages dans notre pays, Mountaga Tall juge pertinent de leur présenter son projet de société de 5 axes qui contiennent 500 propositions.

Selon le candidat, les chefs de villages et les imams ne peuvent pas être écartés de la gestion des affaires publiques car, constate-t-il, ces derniers ont été toujours saisis dès que ça ne va pas dans ce pays qu’ils ont, avec amour et respect, servi de façon inlassable sans contrepartie. Raison pour laquelle le candidat Mountaga Tall   résume, face aux leaders religieux et coutumiers, ses 500 propositions, en 5 points qui comportent : des propositions de solutions aux défis sécuritaires et militaires, politiques et institutionnels, économiques et financiers et sociaux, et des réponses aux problèmes d’éducation ainsi que de l’emploi.

Le président du CNID propose le changement du système de recrutement des militaires, la formation, l’équipement des agents de sécurité et la reconnaissance du travail des forces de sécurité nécessitent, pour relever les défis sécuritaires et militaires. Quant à la réponse aux défis politiques et institutionnels, l’avocat Mountaga Tall propose l’implication de la société civile au même titre que les religieux et les chefs de villages, en tant que piliers du fondement de ce pays dans la gestion du pouvoir. Aussi, envisage-t-il dans son projet de société, l’instauration d’administrations modernes, efficaces et accessibles à tous, sans discrimination.

Selon le candidat Me Tall, toutes les richesses nationales doivent être utilisées pour la satisfaction de l’intérêt public et non le contraire. Parlant de ses propositions économiques et financières, Me Mountaga Tall prévoit le développement et la promotion du commerce, de l’artisanat, de l’industrie, de l’élevage, du tourisme…permettant à tous d’être « décideurs de l’avenir et du devenir du Mali avec l’idée de faire du Malien un véritable bénéficiaire de la richesse et du développement national ».

Quant aux problèmes d’emploi et de l’éducation, le candidat promet, entre autres : la gratuité et la valorisation des écoles françaises et coraniques, la régularisation et l’amélioration de la situation des maitres de medersas au même pied d’égalité que les fonctionnaires, la réhabilitation des imams et des chefs de villages dans leur dû en leur allouant une indemnité à la fin de chaque mois.

Mamadou Diarra stagiaire

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *