Autopsie du nouveau gouvernement Modibo III : La montagne accouche d’une souris

Après des mois de spéculation, le nouveau gouvernement Modibo III est enfin là. Modibo Keïta, comme on s’y attendait, a été reconduit à la tête du gouvernement avec des légères retouches. Contrairement aux attentes, il n’y a pas eu de changements en profondeur. Les partants sont au nombre de trois (Bocary Tréta, Mamadou Igor Diarra, Me Mamadou Gaoussou Diarra) et quatre nouvelles têtes font leurs entrées au gouvernement (Nango Dembelé, Kassoum Denon, Konimba Sidibé et le Pr Assétou Founé Samaké Migan). On note, aussi, une légère permutation, plus de portefeuilles ministériels pour les femmes (6 contre 5 dans le précédent gouvernement) et un seul regroupement de portefeuille dans la composition du nouvel attelage gouvernemental. Un remaniement gouvernemental de sanctions ? Tout porte à le croire, car les ministres « chassés » du gouvernement sont impliqués dans des affaires (engrais frelaté, faux rapports…)  qui ont fait grand bruit au Mali. Autre fait important dans le nouvel attelage gouvernemental : c’est l’absence des ex rebelles. Ce qui laisse penser que le nouveau gouvernement est juste intérimaire vu qu’un gouvernement d’union nationale, ouvert aux ex rebelles, est attendu très prochainement dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

modibo keita premier ministre chef gouvernement reunion conference conseil cabinet

La nouvelle équipe de Modibo Keita, composée de 32 ministres, est marquée par les départs remarqués de Bocary Tréta, l’ancien ministre du développement rural, ex numéro deux du gouvernement et non moins secrétaire général du RPM, le parti au pouvoir, et de Igor Diarra, l’ex ministre de l’économie et des finances. Me Mahamadou Gaoussou Diarra, l’ex ministre des investissements et du secteur privé clos la liste de départ. Le départ des deux premiers cités a surpris plus d’un analyste politique. Même si IBK, le président de la République, semblait être très remonté contre eux en les soupçonnant de faire partir le Premier ministre afin d’occuper sa place. Bocary Treta, le puissant secrétaire général du RPM, le parti au pouvoir, et Mamadou Igor Diarra ont, donc, apparemment fait les frais de leurs ambitions démesurés.

Quatre nouvelles têtes font leur entrée dans le Gouvernement Modibo Kéita III. Il s’agit de l’ex directeur de l’Office du Niger Kassoum Denon, qui occupera le ministère de l’agriculture. Dr Nango Dembelé, l’ex commissaire à la sécurité alimentaire devient le nouveau ministre de l’Elevage et de la Pêche. L’expert comptable Konimba Sidibé, fait aussi son entrée, à la tête du département de la Promotion de l’Investissement et du secteur privé. Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique est scindé en deux. Cette scission permet au Pr Assétou Founè Samaké MIGAN, l’ex conseillère technique de Mountaga Tall, de faire son entrée dans le gouvernement en s’occupant du département de la Recherche Scientifique.

Les permutations ont concerné deux ministères. Boubou Cissé quitte le ministère des mines et s’occupe désormais du Ministère de l’Economie et des Finances. Cheickna Seydi Ahamady DIAWARA aménage au ministère des mines. Le ministère de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine est ajouté aux Affaires Etrangères qu’occupe Abdoulaye Diop. Les deux ministères étaient scindés lors du précédent gouvernement.

Plusieurs membres du gouvernement sortant ont été reconduits dans leurs fonctions. Plus précisément, ce sont 26 ministres qui ont été reconduits à leurs postes. Il s’agit, entre autres, du ministre de la Solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Hamadou Konaté, du ministre de l’Administration Territoriale, Abdoulaye Idrissa Maiga ; du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine,Abdoulaye Diop, du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel Major Salif Traoré…

Madiassa Kaba Diakité

 

Source : Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct