ATTRIBUTION DES LOGEMENTS SOCIAUX : Dramane Dembélé, en bouc émissaire

Il « n’y » avait que 1 552 logements à attribuer. Il y a eu plus de 15 000 demandes, soit près de 10 postulants pour un toît. Du coup, ceux qui n’ont pas bénéficié des logements se trouvent frustrés. Cela peut être normal. Mais, ce qui ne l’est pas, c’est quand on veut prendre le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat en bouc émissaire.

dramane dembele adema pasj  presidentielle candidat mine ingenieur second tour fdr trahisonIl était prévisible qu’il y aurait des grincements de dents à la fin du processus d’attribution des logements. Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dramane Dembélé avait même anticipé, en disant que ceux qui n’auront pas, n’auraient pas à attendre longtemps.

La surprise, c’est que, ceux qui n’ont pas eu les logements, plutôt que de se défausser sur la commission, s’en prennent au ministre qui n’a fait que veiller à la moralité des attributions. Ayant suivi, écrit et scruté les attributions depuis ATT, il est indéniable que le processus, cette année, a été mieux maîtrisé, mieux canalisé et même mieux moralisé.

Pour l’attribution des logements, comme chacun le sait, il y a une commission. Ce que le commun des Maliens ne sait pas, c’est que les commissions d’antan s’attribuaient des quotas non négligeables. Si on voit la taille des commissions et les quotas, il est évident que c’est la portion congrue qui était partagée.

Dramane Dembélé, de l’avis général, a pris le dossier en main, a pu faire en sorte que les critères soient les plus respectés. Naturellement, les « recommandés », ceux qui ont payé, se trouvent frustrés, avec eux ceux qui ont pris leur argent ou leur avaient promis.

Il y a eu 15 006 demandes. Il est évident que tous ceux-ci ne peuvent pas être satisfaits. Du coup, les erreurs et omissions, inhérentes à une telle opération sont exploitées, analysées et portées au discrédit du pauvre ministre qui n’est pas membre de la commission d’attribution.

Ceux qui ont eu les logements sont des Maliens. Ils avaient fait la demande comme tous les autres. Ils sont méritants.

Dans les jours à venir, l’impact se sentira forcément, car, ceux qui bénéficieront, libéreront des logements. Ce qui n’était pas le cas par le passé. Il est vrai que Dramane Dembélé se trouve pris entre plusieurs feux. Ayant réussi à endiguer des fraudes, il a été jeté en pâture par les vrais coupables et se trouve dans le rôle du bouc émissaire, chargé de tous les péchés, alors qu’en la matière, il est innocent. Dès le départ, il a tenu publiquement un langage de vérité, à savoir que tous ne seront pas satisfaits, sauf à attribuer un toît à 10.

Patience donc aux autres. Le programme continue.

PAR MLSIDIBE

Source : la Rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.