Assistance aux couches vulnérables : L’honorable Bourama T. Traoré offre plus de 2 millions de FCFA à 50 vieillards

Député élu dans la circonscription électorale de Kati, l’Honorable Bourama Tidiane Traoré vient encore de s’illustrer dans les gestes humanitaires, avec le 4ème payement trimestriel des 15 000 FCFA par mois, promesse faite pour le reste de son mandat à 50 chefs de village, imams et personnalités des communes de Ouélessébougou, Faraba, Sanankoroba, Sanankoro-Djitumu et Dialakoroba.

Bourama Tidiane Traoré Bananzolé Bourama depute honorable assemblee nationaleEntamé il y a 9 mois, ce soutien se poursuit de la plus belle des manières, alors que certains émettaient des doutes sur sa pérennité. La semaine dernière, l’Honorable Traoré a procédé au payement des primes de soutien, pour les mois d’octobre, novembre et décembre, à leurs bénéficiaires. Soit la somme de 45 000 FCFA pour chacun de ces 50 chefs de villages, imams et personnalités.

Pour permettre aux bénéficiaires d’entrer en possession de leurs sous dans leurs familles respectives, plusieurs équipes avaient été déployées sur le terrain. Comme lors de chaque remise, ils n’ont pas manqué de remercier et de bénir le donateur, Bananzolé Bourama. C’est le cas par exemple du chef de village de Bladié, de celui de Sikoro (ici presque tous les responsables s’étaient réunis pour faire des bénédictions au donateur) ou encore à Zambougou, Sounsoukoro, Kodjalan. Bref un peu partout.

Devant l’émotion, certains bénéficiaires n’ont pas pu retenir leurs larmes. Quant au donateur, que nous avons rencontré à la fin de remise, il a justifié son action par son désir d’alléger la souffrance de ces vieillards. «J’ai presque fait le tour de tous ces villages lors de la campagne pour la présidentielle de 2013 et celle des législatives de la même année. Au cours de ces sorties, j’ai mieux compris les conditions dans lesquelles certaines de ces autorités vivaient.

En cas de problème dans le village, on se tourne vers le chef. C’est dire que ces gens ont une grande responsabilité, tout comme les maires et les députés, qui sont payés par l’Etat. J’ai trouvé ça anormal. Parce que ceux sont des personnes âgées qui ont tout donné pour ce pays et qui continuent à servir la Nation, à travers les multiples négociations et conciliabules qu’elles mènent.

C’est alors que j’ai pris la décision de leur venir en aide, à travers ces dons. C’est symbolique. J’aurais souhaité étendre cela à l’ensemble des chefs de villages, sur toute l’étendue du territoire. Mon souhait est qu’un jour le gouvernement se décide à payer les chefs de village. Cette action va continuer pour le restant de mon mandat, si Dieu me donne la force nécessaire» a précisé l’édile de la commune rurale de Ouélessébougou.

Rappelons que cette remise avait été précédée, le 19 septembre 2015, par le financement par ce député, pour plus de 15 millions de FCFA, des travaux d’achèvement de 3 salles de classe équipées à Diorila, dans la commune de Dialakoroba.

Yaya Samaké

source : 22septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *