Assemblée nationale : Le président Issiaka Sidibé en croisade contre l’absentéisme des députés

Lors de la séance plénière de l’Assemblée nationale le vendredi 7 mars 2014, le président de l’institution, l’honorable Issiaka Sidibé a annoncé sa volonté de contrôler la présence effective des députés avant tout processus de vote. Une mesure saluée par la plupart des représentants du peuple.

 

 president assemblee nationale issiaka sidibe

Le changement promis par l’honorable Issiaka Sidibé dans le fonctionnement de l’Assemblée nationale a des chances de se matérialiser. Ce renouveau commence d’abord par la participation effective des députés au travail parlementaire. C’est ce qu’a bien compris le titulaire du perchoir, l’honorable Issiaka Sidibé qui veut insuffler une nouvelle dynamique au contrôle de la présence effective des députés  aux séances plénières de la représentation nationale.

Lors de la plénière du vendredi dernier, les parlementaires ont été informé d’un nouvel exercice qui consiste à procéder à l’appel des 147 députés de l’Assemblée nationale afin de savoir avec exactitude qui sont ceux qui sont absents sans aucun motif valable et ceux qui, pour diverses raisons, ont donné des procurations à leurs collègues présents. C’est ainsi que le président de l’Hémicycle a fait faire l’appel par la secrétaire parlementaire Rokia Traoré pour noter une trentaine de procurations émanant des députés membres du parlement panafricain, du parlement de la CEDEAO et du CIP UEMOA.

Cette mesure a été saluée par certains députés qui trouvent qu’il n’est pas normal que les représentants du peuple brillent par leur absence au moment où ils doivent débattre des grandes préoccupations de la nation.

Faut-il rappeler qu’avec une Assemblée nationale au sein de laquelle, on dénombre 50% d’opérateurs privés (opérateurs économiques, experts comptables, chefs de PME-PMI), il y a de forte chance que l’Hémicycle soit déserté par nos législateurs qui se préoccupent plus de leurs propres business que des affaires du peuple. Toute chose que le président Issiaka Sidibé veut freiner. Il n’a pas hésité à demander à haute voix que chaque député réponde « à haute voix présent ! «  afin de dresser un registre de présence. Si seulement ce registre pouvait entrer en ligne de compte au moment du paiement des indemnités et des salaires, Issiaka Sidibé aurait fait œuvre utile dans le cadre de la moralisation de l’Assemblée nationale.

Rappelons que la séance plénière de ce vendredi a permis à l’Assemblée nationale de procéder à ce qu’on appelle ici « les nominations personnelles » de députés au sein de la Haute Cour de Justice, et au sein des organisations régionales (CIP-UEMOA, CEDEAO) et au parlement panafricain.

Bruno DjitoSEGBEDJI

 

SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.