Assemblée nationale : Le député déserteur Ag Bibi donne de la voix

Avant-hier, l’hémicycle a été le théâtre d’une vive altercation entre Soumaïla Cissé, leader de l’Urd et chef de l’opposition, et le député-déserteur Ahmada Ag Bibi. Celui-ci n’aurait pas apprécié certains propos de Cissé qui intervenait devant une délégation du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Et qualifiait certains responsables des mouvements armés d’avoir été compromis avec des terroristes avant de revenir à l’hémicycle sous les couleurs du parti au pouvoir.

 Mohamed Ag Intallah et Ag Bibi candidat election rpm tombouctou

 

Cependant, si le député déserteur Ag Bibi a la mémoire courte, les Maliens, eux, sont loin d’être amnésiques. Ils se souviennent que le même Ag Bibi était un compagnon du terroriste Ibrahim Ag Bahanga qui, de 2006 à 2008, a fait couler du sang à Kidal et dans certaines localités du nord. Après la signature de l’accord d’Alger, Ag Bibi a réussi la prouesse de se faire élire et de venir impunément s’installer à l’Assemblée nationale du Mali.

 

 

 

En janvier 2012, il n’a pas hésité, une seconde, à rallier les groupes terroristes qui tuaient, pillaient, violaient et mutilaient au nord. Et Ahmada Ag Bibi était bel et bien avec ces groupes terroristes qui ont mis le pays à feu et à sang. C’est à la faveur de l’intervention de la communauté internationale que le Mali fut sauvé. Et si, par mésaventure, ces terroristes étaient arrivés à réaliser leur sinistre dessein, à savoir occuper l’ensemble du Mali, Ag Bibi serait toujours là aujourd’hui. Mais, avec eux (les terroristes). Cependant, il peut remercier le ciel de lui avoir permis de venir occuper à nouveau (les mains souillées) un siège à l’Assemblée nationale du Mali sous les couleurs du parti présidentiel (RPM).

 

La Rédaction

SOURCE: L’Aube
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *