Assemblée Nationale : l’adieu des députés de la Transition

Le président de l’Assemblée nationale par intérim, Younoussi TOURE, a prononcé son dernier discours es qualité, le 19 décembre 2013, dans la salle Modibo KEITA, à l’adresse de ses collègues députés dont 25 seulement sont rescapés sur 147 que compte notre parlement.

deputes assemblee nationale mali bagadadji

« Aujourd’hui, nous pouvons nous réjouir, car notre mission a été accomplie avec honneur et dignité », a flatté le président Younoussi TOURE à l’endroit de ses collègues députés.

«Sans votre engagement sans faille à défendre la République et ses institutions, il n’y aurait pas eu retour à une vie constitutionnelle normale en si peu de temps », a-t-il argumenté.

« Je tiens à vous rendre hommage pour tout ce que vous avez enduré pour que le Mali reste debout, uni et républicain, pour que les Maliens soient réconciliés et en paix », a félicité le président intérimaire.

« C’est pourquoi, la Feuille de route que vous avez adoptée à l’unanimité, en juin dernier, est en train de s’exécuter conformément aux deux missions fondamentales qui y sont prescrites : la restauration de l’intégrité territoriale de notre pays, l’organisation d’élections générales sur tout le territoire national », a justifié Younoussi TOURE.

Aujourd’hui, avec l’appui de la communauté internationale, l’ensemble du territoire est libéré, le drapeau malien flotte partout, les élections présidentielles et législatives ont eu lieu, a-t-il constaté avec satisfaction même si, a-t-il regretté, « la situation à Kidal est préoccupante ».

Mais, est-il personnellement convaincu, « elle sera définitivement réglée au sein de la République », rendant ainsi grâce à ALLAH de leur avoir permis de contribuer au retour de la paix dans notre pays et à la mise en place de ses institutions définitives.

« Nous sommes fiers de ce que nous avons fait pour le retour à une vie constitutionnelle normale par les voies démocratiques », a-t-il renouvelé son satisfecit aux députés, avant de souhaiter, au nom de tous ses collègues, au président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA alias IBK, à son Premier ministre, Monsieur Oumar Tatam LY, et à son Gouvernement « une parfaite réussite dans leurs difficiles missions de sortir notre Nation de la crise profonde qu’elle a connue ».

En restant dans le même registre, Younoussi TOURE  a souhaité aux nouveaux députés élus « une législature plus apaisée, nourrie de débats démocratiques et porteuse de progrès pour notre société », invitant à tout mettre en œuvre « pour que les questions essentielles de notre pays ne fassent pas l’objet de jeux politiciens et de marchandages partisans interminables ».

Ont été également associés à cet hommage le personnel parlementaire, la presse, les services de sécurité et tous ceux qui ont accompagné les députés dans « leur difficile mission ».

Enfin, le président Younoussi TOURE  a remercié tout un chacun, es qualité et dans sa sphère de compétence, de l’avoir accompagné dans son « intérimat » avec loyauté, sincérité et professionnalisme.

« Je dis bonne chance à mes collègues députés dont les mandats n’ont pas été renouvelés », a-t-il conclu, tout en leur prodiguant des conseils comme quoi « il y a une vie après le parlement ».

À signaler que Yousoussi TOURE n’était pas lui-même candidat à sa propre succession à Niafunké, laissant du coup le champ libre à Soumaïla CISSE, le challenger du président IBK au second tour de l’élection présidentielle en août 2013, pour se faire élire député et pouvoir animer l’opposition politique avec plus de légitimité parlementaire. En effet, le parti URD est crédité de 17 députés à l’issue des législatives, dont le second tour s’est déroulé le 15 décembre 2013, en attendant la confirmation de la Cour constitutionnelle.

Pour rappel, les 25 députés rescapés sont : Mahamadou CISSE (Kayes), Moussa CISSE (Kayes), Ousmane BATHILY (Nioro du Sahel), Modibo Kane CISSE (Kita), Mamadou TOUNKARA (Kita), Mahamadou GASSAMA (Yélimané), Mahamadou Habib DIALLO (Sikasso), Bréhima BERIDOGO (Kadiolo), Oumar MARIKO (Konlondiéba), Yaya SANGARE (Yanfolila), Abdoulaye DEMBELE (Koutiala), Bakari KONE (Koutiala), Mody N’DIAYE (Baroéuli), Habibou SOFARA (Djenné), Sékou Abdoul Quadri CISSE (Djenné), Ilias GORO (Douentza), Amadou DIEPKILE (Bandiagara), Assarid Ag IMBARCAOUANE (Gao), Abouzeïdi Ousmane MAÏGA (Gao), Abdoul Malick Seydou DIALLO (Ansongo), Aïchata Alassane CISSE (Bourem), Bajan Ag HAMATOU (Ménaka), Ahmada Ag BIBI (Abéibara), Mohamed Ag INTALLA (Tin-Essako) et Hadi NIANGADOU (Bamako CII).

 

Par Seydina Oumar DIARRA-SOD

Source: Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *