Assemblée générale sur la rectification de la transition : Le M5 réitère la dissolution du CNT ‘’illégal et illégitime’’

Mécontent de la gestion de la transition par les militaires, le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a tenu une assemblée générale le samedi, 06 mars 2021, à la maison des Aînés pour dénoncer la ‘’perpétuation  de l’ancien régime oligarchique, corrompu et ploutocratique’’. C’était en présence des responsables du Comité Stratégique et de plusieurs militants du mouvement.

 

Dans sa déclaration préliminaire, le M5-RFP ‘’constate avec inquiétude que le Gouvernement de la Transition fait montre d’une incompétence notoire à tenir les multiples promesses face au Peuple et à combler les attentes légitimes de l’heure, tout en excellant dans les dérives les plus inattendues et dangereuses pour l’avenir du Mali, en l’occurrence : la lutte contre l’impunité, les affaires de crimes de sang et exactions contre les populations aux mains nues à Sikasso, Kayes et Bamako et contre la délinquance financière, singulièrement dans les dossiers d’équipements des forces de défense et de sécurité’’.

Le M5 dénonce ‘’la recrudescence quasi- généralisée de l’insécurité et les attaques terroristes, alors que paradoxalement nous assistons à une militarisation outrancière de l’appareil politique et administratif de l’Etat par la junte militaire qui a décidé de faire main-basse sur tout le Mali : les institutions, l’administration, l’économie, les finances, les réformes politiques et institutionnelles, les élections, etc’’.

S’agissant de la relecture de l’Accord issu du processus d’Alger au contenu encore inconnu, selon les tombeurs d’IBK,‘’pour une grande frange du Peuple malien, est une demande forte de toutes les forces vives de la Nation pour éviter les risques de partition du pays à travers une application accélérée, sans discernement et à la hussarde dudit Accord’’.

Une fois de plus, Choguel  et ses camarades réitèrent la dissolution pure et simple du Conseil national de transition (CNT) en l’état,‘’organe illégal et illégitime, afin de conduire,  sur des bases légitimes et légales, de véritables réformes structurelles de refondation, à convenir entre les Maliens, à travers la tenue d’Assises Nationales’’.

Rappelons que cette Assemblée Générale des responsables de base des entités membres du M5-RFP au tour du Comité stratégique, ‘’doit constituer un cadre fécond de discussion et de mutualisation des initiatives, stratégies et actions à entreprendre pour la RECTIFICATION de la Transition en cours, conformément aux exigences et impératifs du changement attendu par le Peuple’’.

Enfin  pour le comité stratégique ‘’l’horizon des espérances d’un Mali nouveau est aujourd’hui bouché par la faute du régime militaire en place, qui manque cruellement de légitimité, d’expertise, de vision et navigue littéralement à vue ; toutes choses qui nécessitent que des débats francs et sains aboutissent à des conclusions adéquates et pertinentes pour un redressement de la trajectoire de la Transition et une sortie de crise consensuelle’’.

Bréhima DIALLO

Source : 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.