Arcane politique : YELEMA s’enracine en Commune VI.

Pendant que bon nombre de partis politiques courent vers le CNSP pour leur intégration dans la nouvelle équipe de transition, le parti YELEMA de l’ancien Premier ministre Moussa MARA, renforce ses racines, lentement mais surement en Commune VI Du district de Bamako, à travers l’installation des cellules de bases qui ne cessent de voir le jour.

Le président de la Commission de structuration des cellules de bases, Ali Zoromé, a livré à la rédaction de Bamako news les fortes ambitions du parti du changement après la transition.

Selon M Zoromé, aujourd’hui, le parti YELEMA de Moussa MARA ne cesse de faire parler de lui en bien. En effet, ces 3 désormais anciens députés ont été les seuls à faire la déclaration de leurs biens avant leur prise de fonction à l’Assemblée nationale, dissoute le 18 août 2020 par l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, suite au coup d’Etat militaire du même jour.

Mieux, les deux députés de la CIV, Moussa Mara lui-même et Assane Sidibé, ont promis et remis leurs indemnités parlementaires dénommées « Fonds des députés du parti YELEMA » pour le financement des projets porteurs de jeunes et de femmes, pour une valeur de 3,6 millions de FCFA. Faisant du coup, la 6è force politique du pays la plus active actuellement en termes d’actions concrètes sur le terrain.

En Commune VI du District de Bamako, YELEMA, le changement est en train de ratisser large à travers la mise des cellules de base qui poussent comme des champignons.

Pour preuve, le nombre de cellules mises en place à la date du 11 septembre dernier dénote de l’engagement et la motivation des militants à classer YELEMA parmi les premiers partis du Mali en général et en CVI en particulier.

« A ce jour, nous sommes à 70 cellules validées en CVI de Bamako, avec 8 à Niamakoro, 10 à Yirimadjo, 9 à Banankabougou, 7 à Magnambougou. A Faladiè, nous avons pu mettre en place 15 cellules, au même moment, Sogoniko, Sokorodji et Dianéguela, 3 cellules chacun. Quant à Missabougou, on a mis en place 5 cellules ; Sénou 7 cellules » a révèle M Zoromé.

Pour lui, cette mobilisation des troupes traduit fortement les ambitions du parti YELEMA en ce qui concerne les prochaines échéances électorales et s’inscrit dans le cadre du prochain congrès du parti prévu pour décembre prochain.

Actualité politique oblige, M Zoromé a profité de l’occasion pour rappeler la position ferme du président du parti YELEMA, Moussa Mara, concernant la transition politique en cours au Mali depuis le 18 août 2020.

« Il a ditn à plusieurs reprises, qu’il n’est pas intéressé par la transition. Il préfère une compétition électorale pour accéder à la magistrature suprême. Il est dans un parti politique où il y a des cadres valables », a-t-il conclu.

 

Andiè Adama DAR 

Source: Bamakonews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *