Après l’enquête de moralité sur les 5 meneurs de la plateforme du ‘’NON’’ et 15 autres personnes: Le président IBK prêt à former son septième gouvernement

L’appel de « Africa Kibaru » est sans appel : dans son édition du 21 Août dernier, il avait révélé l’existence d’une enquête de moralité par les services de renseignement sur les 5 meneurs de la plateforme ‘’ANTÈ ABANA’’.

ibrahim boubacar keita ibk revision constitutionnelle referendum chef quartier niare bamako griot plateforme ante abana rasbat youssouf mohamed bathil palais koulouba

Il s’agit de Djimé Kanté, le Docteur Fomba, Cheik O. Diallo, Kadidia et Amara. Des vérifications avaient même été faites sur leurs comptes bancaires pour voir d’éventuels virements effectués sur une période remontant 6 mois en arrière. Par la même occasion quinze autres personnes faisaient l’objet de cette enquête.

Après vérification, les services de renseignement ont transmis leur rapport au président. Lors du dernier conseil des ministres, le président IBK a annoncé qu’il compte remanier le gouvernement très prochainement.

À la fin du conseil, des ministres se sont rués sur la famille présidentielle, les chefs religieux et les familles fondatrices de Bamako pour pouvoir rester au gouvernement. Boubèye Maiga et Moussa Diawara sont aussi très sollicités par les ministres. Kassim Tapo qui était l’un des acteurs majeurs du projet de révision constitutionnelle a ordonné à son cabinet de clôturer très rapidement les dossiers en cours. Il a supplié son DAF (directeur administratif et financier) de faire vite l’état des dépenses de son ministère avant ce vendredi. Certaines rumeurs ayant couru sur l’opacité de la rémunération perçue par Marcel Ceccaldi (consultant français pour la rédaction de la constitution), on peut comprendre cette fébrilité du ministre Tapo

Selon une source bien informée que rapporte « Africa Kibaru », l’élévation de Jean Zerbo au rang de cardinal devrait pousser le président IBK à faire entrer des chrétiens dans le nouveau attelage gouvernemental mais surtout à des postes de responsabilités. Le Vatican et les puissances étrangères sont très attentifs sur cet aspect. Si les meneurs de la plateforme du ‘’NON’’ franchissent le pas en acceptant de rentrer dans le gouvernement, ca serait l’incompréhension totale d’autant plus que le célèbre chroniqueur Ras Bath vient de claquer la porte du mouvement pour divergence de vue sur les objectifs futurs de la plateforme, Ras Bath s’inscrivant dans une logique d’alternance en 2018.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *