APRES LA VISITE D’IBK EN TURQUIE : Le Collège Horizon menacé de fermeture

Depuis le retour du président IBK de la Turquie, les langues commencent à se délier. Les jours de Collège Horizon, école de l’opposant turc, l’iman Fatullah Gullen, sont comptés dans notre pays. Le Mali sera ainsi le deuxième pays de l’Afrique de l’Ouest, après la Gambie, de céder sous la pression du gouvernement turc de tarir les sources de financement de son opposant exilé aux Etats-Unis.

college lycee horizon bamako

Depuis le divorce entre le président turc Erdogan, ancien Premier ministre et le l’iman Fathullah Güllen, ce dernier est devenu l’homme à abattre du gouvernement turc. Incapable d’arrêter l’imam, réfugié au pays de Barak Obama, le président turc, qui ne dort d’un œil, veut couper les sources de financement du mouvement religieux de son opposant. Et tous les moyens sont bons pour y arriver à cette fin.

Le président turc, qui ne jure que par la liquidation des investissements du mouvement religieux opposé à son régime, aurait profité du séjour du président malien dans son pays au début de ce mois pour aborder l’épineuse question de la fermeture de l’établissement scolaire de son ex-ami au Mali. Les coulisses du voyage présidentiel disent que l’avenir du Collège Horizon au Mali aurait figuré en bonne place dans les discussions entre les délégations malienne et turque. Le gouvernement turc estime que la visite du président IBK dans leur pays a donné un nouveau coup de fouet aux relations entre les deux pays. Il espère qu’avec les promesses d’investissements dans notre pays, le Mali révisera sa position vis-à-vis du Hizmet, le mouvement religieux de Güllen.

On peut déjà dire que la fermeture de Collège Horizon n’est qu’une question de jours. Dans la mesure où un ministre du gouvernement Mara a payé les frais de ses accointances avec les responsables de l’établissement scolaire. Il n’a pas été reconduit dans l’équipe que dirige désormais le Premier ministre Modibo Keïta, un vieux qui n’a plus de recettes miraculeuses pour bâtir le nouveau Mali réclamé par la nouvelle génération. Et on apprend que c’est sous la pression de l’ambassadeur de Turquie au Mali que le ministre n’aurait pas été reconduit dans le nouveau gouvernement formé le 10 janvier 2015.

Si le Mali ferme le Collège Horizon, il emboîtera le pas à la Gambie qui a monnayé la fermeture des écoles de l’opposant turc à coût de milliards.

 

Yoro SOW

Source: L’Inter De Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.