AN II du pouvoir d’Ibk vu par l’opposition. : ” Le Mali est devenu comme un bateau ivre qui navigue “

Elu avec beaucoup de confiance par le peuple malien et du soutien de la Communauté internationale, après deux ans de gestion du pouvoir, c’est l’échec sur tous les plans. En un mot, c’est la désillusion. C’est par ces termes que le Président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, a résumé les deux ans de gestion du pouvoir du Président Ibrahim Boubacar Kéïta. C’était au cours d’une conférence de presse organisée pour la circonstance à la Maison des Aînés le samedi dernier.

IBK president malien ibrahim boubacar keita rencontre reunion conference societe civile classe politique opposition sada samake ministre securite interieureLes deux ans de gestion du pouvoir du Président Ibrahim Boubacar Kéïta ont été passés au peigne fin par le président de l’URD, l’honorable Soumaïla Cissé au cours de cette rencontre avec la presse le samedi 19 septembre dernier dans la salle de conférence de la Maison des Aînés sise à Hamdallaye ACI. Etaient présents à cette rencontre, les membres du bureau politique national du parti, les partis amis et des militants venus en grand nombre écouter leur leader.

Tout d’abord, les hommes de médias ont eu droit à la projection d’un film d’une trentaine de minutes retraçant les deux ans de gestion du Président Ibrahim Boubacar Kéïta. «Elu avec un score honorable, donc avec la plus grande confiance du peuple malien, malheureusement cette confiance s’effrite chaque jour davantage», a souligné le conférencier. Et pour cause, la sécurité qui existait avant son élection a disparu. Partout les populations vivent dans l’insécurité totale, au Nord comme au Sud. Aujourd’hui, les 2/3 de notre territoire sont restés à l’aventure, l’Armée aussi n’existe plus. Le Mali doit se considérer comme un pays en guerre. Sur ce, le gouvernement doit doter les forces armées et de sécurité de moyens nécessaires dans cette mission de défense de l’intégrité territoriale.
Le panier de la ménagère est vide, la gabegie financière, c’est l’année 2015 décrétée pour la lutte contre la corruption que le Mali a connu sa plus grande hémorragie financière avec les affaires de surfacturation, de l’avion présidentiel, de l’achat de tenue militaires, des engrais frelatés, etc. Quand on va investir dans les choses inutiles et que les investisseurs ne viennent pas, l’économie devient atroce.
De mauvais accords ont été signés et l’Opposition dit avoir pris acte de sa signature en attendant son application. Car, a-t-il souligné, tout ce qui est mauvais dès le départ, son application sera difficile, sinon impossible. Pour preuve, depuis la signature de cet accord dit de paix et de réconciliation nationale, la sécurité ne fait que se dégrader chaque jour. Aux dires de l’Honorable Soumaïla Cissé, on ne change pas une société avec des mots. Le Mali est devenu comme un bateau ivre qui navigue.
Au regard de l’amateurisme qui caractérise l’Administration malienne aujourd’hui, le Mali risque de rater le rendez-vous de l’émergence.
Et pourquoi, à entendre le président de l’URD, le peuple attend plus de son Président de la République et mérite mieux. Et le Mali a les moyens et les ressources naturelles pour satisfaire leur besoin. Un pays qui se développe a des dirigeants qui anticipent et prennent des décisions appropriées.
Aujourd’hui, le seul mot qui résume la gestion des deux ans de pouvoir du Chef de l’Etat, M. Ibrahim Boubacar Kéïta est la ” désillusion “. Désillusion par rapport aux attentes des Maliens et Maliennes de l’intérieur mais aussi de la diaspora particulièrement ceux de Kidal.
Comme proposition de sortie de crise, le chef de file de l’opposition demande au gouvernement de se ressaisir et que les uns et les autres s’écoutent pour faire sortir le Mali de cette situation chaotique dont personne n’a intérêt. Car, tant le Mali n’est pas en paix, nous n’avons pas la chance d’avoir un développement économique harmonieux.
Youssouf SANGARE

source : Le Malien

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *