Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

AN II D’IBK : ‘’la confiance des Maliens a été sacrifiée sur l’autel du déshonneur’’

Le Regroupement des forces patriotique pour le changement (RPC), vient agrandir le cercle des organisations déçues par la gestion du président Ibrahim Boubacar Kéita. Absence totale d’une vision politique forte, erreurs dans le choix des ministres des différents gouvernements successifs sont entre autres les maux que le RPC reproche à IBK. Son porte-parole, Modibo Sangaré l’a fait savoir le 10 septembre 2015, au cours d’un point de presse. Le RPC est un regroupement qui contient des représentants d’organisations de la société civile, de syndicats, d’associations islamiques, de partis politiques et des personnalités indépendantes.

president republique chef etat ibrahim boubacar keita ibk parti rpm

L’incapacité du président IBK  à satisfaire les attentes des Maliens ne fait l’ombre d’aucun doute pour le RPC.  Voila pourquoi, son porte-parole martèle que « les Maliens et les Maliennes sont scandalisés par le népotisme sans vergogne, érigé en système de gouvernance. Ils ont assisté au défilé honteux de bataillons de ministres aussi incompétents les uns que les autres, sans savoir-faire, sans capital professionnel ni politique, et de surcroit pour certains, ignorant tout du Mali avec ses nombreux problèmes et ses défis pressants ».  Les promesses tenues? Elles sont toutes oubliées. Le porte- parole de rappeler cette fameuse phrase du président IBK : « Nul ne sera convié au banquet de la République que celui qui l’aura mérité ».

Pour le regroupement, cette prémisse déclamatoire a ouvert la voie à la constitution d’une camarilla de copains et de coquins, renforcée par l’émergence d’une redoutable phalange familiale qui, sans légitimité, détient désormais la réalité du pouvoir. Pour le RPC,  toutes ces actions combinées ont contribué à sacrifier sur l’autel du déshonneur, la confiance que les Maliens ont placée  en IBK.

Cependant, le RPC estime qu’IBK a encore le temps de se ressaisir en faisant appel aux hommes intègres et compétents.  Sur le sujet de la présence militaire étrangère sur le territoire malien, le regroupement a été encore sans complaisance. Il estime que la Minusma et la force Barkhane sont devenues des forces d’occupation. « Comment comprendre que la Minusma crée une zone tampon autour de Kidal sans l’autorisation du gouvernement malien. Quand les forces armées maliennes ont été attaquées à Kidal où était la Minusma ? Il est donc temps que les Maliens dénoncent certaines injustices de la Minusma », ajoute le porte-parole du RPC.

A. K.

Source: Delta News

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *