Amadou Koita, president du Ps-Yeleen Kura : « L’opposition n’est pas l’ennemi du président IBK »

La Maison des Aines de Bamako était pleine à craquer du 29 au 30 août 2015 des membres, militants et sympathisants du Parti Socialiste PS-Yéleen Kura pour le 1er Congres Ordinaire de ce parti. Cette rencontre riche en couleurs, placée sous le haut patronage de Amadou Koita, président de PS-Yéleen Kura, a enregistré la présence de son secrétaire général, Cheick Oumar Coulibaly, des présidents de plus d’une dizaine de partis politiques maliens. Il s’agit de Soumaila Cissé de l’Urd, Abdoulaye Amadou Diallo du Pdes ; Modibo Sidibé du Fare ; Zoumana Sacko de la Cnas-Faso hère ;Soumeylou B Maiga de l’Asma-CFP ; Dr Modibo Soumaré de l’Urp ; Djiguiba Keita dit PPR du Parena ; Fatoumata Siré Diakité de l’APDF et l’honorable Moussa Timbiné du Rpm. 

amadou koita politicien parti ps yeleen kura porte parole fdr

Durant ces deux jours, les congressistes se sont penchés sur la vie du parti de notre pays, sur les conditions de vie de nos populations et sur la vie politique du parti.

Dans son discours de bienvenue, le secrétaire général, Cheick Oumar Coulibaly, a remercié, la classe politique,  les militants et sympathisants qui ont fait le déplacement pour rehausser l’éclat du congres. Il a rappelé que son parti, créé le 25 mai 2013, s’inscrit dans la logique d’un engagement politique qui se caractérise avant tout par sa constance. Il a précisé  que son parti a participé à l’élection législative de 2013 dans les régions de Kayes, Sikasso et la District de Bamako.

Pour le président de l’Urd et non moins Chef de file de l’Opposition, Soumaila Cissé, « les récents événements dans la région de Kidal  et les tentatives de résolution montrent à suffisance le manque de leadership dans ce dossier et font craindre la remise en cause progressive et insidieuse de notre souveraineté. Cela, soyez-en surs, vous et nous ne le cautionnerons jamais ! J’en appelle au sein des responsabilités de toutes les parties signataires des accords d’Alger pour le retour de la sécurité sur l’ensemble du territoire national et l’instauration d’une paix définitive ».

Après l’intervention du chef de file de l’Opposition, Soumaila Cissé, les présidents des partis politiques ont défilé sur la scène pour remercier Amadou Koita, pour tous ce qu’il a fait dans l’arène politique malienne.

D’entrée en jeu, le président du PS-Yéleen Kura, Amadou Koita a précisé que l’opposition n’est pas l’ennemiE du président IBK. Le premier responsable du PS-Yéleen Kura, Amadou Koita, a rappelé que ce congrès se tient à un moment ou l’insécurité se déplace, telle une gangrène, d’une région du Mali à une autre, avec un aveuglement total dans le choix des cibles.

Il a déploré que la jeunesse vive un profond malaise lié à la qualité de la formation, à la rareté de l’emploi et au flou des perspectives. Pour lui, « notre peuple est certes un peuple patient, un peuple de croyants, mais cela ne doit jamais être confondu à de l’inertie et à du manque d’initiative. Au contraire, toute cette générosité et cette dignité dont fait montre notre peuple doivent servir à booster notre capacité d’agir en tant que leaders politiques ou en tant qu’autorité publique ». Le Président du PS-Yéleen Kura a précisé qu’il est clair et ancré  dans nos traditions que notre peuple rejette l’intolérance et ne veut ni de la guerre, ni de la violence.

Mamadou SISSOKO

source : Mali sadio

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *