Alhamdou Ag Ilyene : « Mes priorités, ce sont celles des populations »

Nommé en 2018 Gouverneur de la nouvelle région de Nioro du Sahel, Alhamdou Ag Ilyene a prêté serment le 20 septembre dans la ville du Chérif Bouyé en présence des autorités locales et plusieurs personnalités. Cet ancien Gouverneur de Kidal, de 2005 à 2010, puis Consul au Soudan avant de devenir Ambassadeur au Niger, parle à Journal du Mali de cette nouvelle aventure.

 

Quels sont les échanges que vous avez eus avec les forces vives après votre prestation de serment ?

À mon arrivée, j’ai été impressionné par l’accueil des populations malgré leurs activités en cette période d’hivernage. J’ai eu après ma prestation de serment une rencontre avec les forces vives, avec des échanges très cordiaux et francs. C’était la satisfaction à Nioro, parce que c’est un combat que les populations disent avoir mené depuis très longtemps. Elles expriment leur reconnaissance au gouvernement et au Président de la République. J’ai effectivement été nommé en 2018, mais le démarrage d’une région est très lourd et nécessite de retrouver des ressources humaines et financières et procéder à une réorganisation territoriale. Cela est aussi dû à l’aggravation de la crise au centre et au nord du pays, avec son lot de malheurs, qui a accaparé une grande partie des ressources. Donc il fallait faire démarrer les régions avec une pérennité acceptable. Le Gouverneur, en tant que chef d’orchestre de tout cela, doit être sur le terrain pour assurer le leadership au nom de l’État, en se basant sur les valeurs républicaines.

Quelles sont vos  priorités ?

Mes priorités, ce sont celles des populations. Elles ont souligné l’insécurité grandissante, qu’il faut circonscrire et éradiquer, l’emploi des jeunes, le manque de revenus, l’enclavement de la région, avec un état des routes très dégradé. Le gouvernement fait des efforts sur l’axe Kati – Didieni. Nous sommes déjà à pied d’œuvre pour le démarrage des services sociaux de base. Nous allons faire remonter tous les besoins exprimés ici au niveau national, car c’est notre rôle.

Vous avez été Gouverneur de Kidal puis Ambassadeur au Niger. En quoi ces expériences vous serviront-elles ?

Je me considère comme un Malien en mission à Nioro. Je suis un commis de l’État partout où je vais. Toute carrière est une somme d’expériences qui ne se ressemblent pas, mais dans chacune il y a toujours quelque chose à tirer pour améliorer ce que vous faites. Sans plaquer la réalité de Kidal sur Nioro, on peut trouver quelques similitudes qui pourront être mises à profit pour faire avancer les choses. Les cinq années passées comme Gouverneur de Kidal vont m’aider à régler les problèmes en tenant compte de différences de milieux.

Journal du mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *