Agriculture, élevage et pêche : Le nouveau ministre visite certains services

Le ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed, s’est imprégné hier de la situation de certains services centraux et rattachés à son département. Cela, en leur rendant une visite de croutoisie. À la Direction nationale de la pêche (DNP) où la visite a débuté, le ministre a échangé avec les responsables.

 

À travers une présentation, le directeur national de la pêche, Nouhoun Berthé, a exposé les préoccupations auxquelles sa structure est confrontée. Il s’agit notamment de l’insuffisance de moyens logistiques et financiers, de la faible dotation en souche performante pour l’aquaculture et le transport des alevins. À ces difficultés s’ajoutent le manque d’infrastructures, le retard dans la mise en place de la subvention des intrants et des équipements, et l’insuffisance en personnel.

Après la DNP, la visite s’est poursuivie à la Direction nationale des services vétérinaires (DNSV). Intervenant à cet effet, ses reposnables ont attiré l’attention du nouveau ministre sur l’absence de locaux propres à la DNSV, l’insuffisance des ressources humaines, des ressources allouées aux services vétérinaires et d’infrastructures vétérinaires (parcs de vaccination, abattoirs, aires d’abattage etc.).

Le chef de département s’est également rendu à la Direction nationale des productions et des industries animales. Son directeur, Khalifa Dembélé a expliqué le niveau des réalisations du plan de campagne 2020, notamment la mise en place de 100.300 kg de semences fourragères (niébé, dolique, maïs, sorgo) au profit de 10 régions. Parlant des potentiels, le responsable a estimé l’effectif du cheptel national à 12.111.128 bovins, 19.183.500 ovins, 26.486.240 caprins, 584.184 équins, 1.144.336 asins, 1.241.093 camelins, 86.182 porcins et 49.617.572 sujets de volailles.

La quantité de lait collectés est de 5.445 tonne. 7.646 vaches ont été inséminées sur une prévision annuelle de 10.000 vaches soit un taux de réalisation de 76,46%, a détaillé le directeur national des productions et des industries animales.

Aux termes de la visite, le ministre Mahmoud Ould Mohamed a dit avoir retenu que ses services ont besoin de l’appui et de l’accompagnement du département. «J’ai trouvé des collaborateurs qui connaissent bien leurs missions et qui entendent donner le meilleur d’eux pour contribuer au changement attendu dans le monde rural.

Nous allons très prochainement travailler ensemble. Nous verrons ensemble comment planifier nos actions afin d’obtenir des résultats concrets sur le terrain», a-t-il promis. Ajoutant que les doléances seront analysées et solutionnées en fonction des urgences et des priorités du moment, il a assuré que les services de l’inspection vont être au centre de ses préoccupations. En la matière, les recommandations des rapports qui remettent en cause un certain nombre de vertu dans la gestion, seront appliquées avec toute la rigueur qu’il faut.

Makan SISSOKO

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *