AFRIQUE-FRANCE: La jeunesse au cœur du sommet.

En prélude du 27ème sommet Afrique-France, le président de la commission d’organisation de l’événement et les autorités compétentes en charge de la jeunesse étaient a la Maison de la presse de Bamako,  le samedi 17 décembre 2016, dans le cadre d’un muni forum  préparatoire du grand forum des jeunes. Ce muni forum a été organisé par le Conseil National de la Jeunesse (CNJ), en partenariat avec le Comité National d’Organisation du sommet Afrique-France (CNOSAF) et le ministère de la Jeunesse et de la Reconstruction citoyenne.

mbassadeur du Japon au Mali, SEM Daisuke KUROKI ; le Ministre de l'Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag ERLAF abdoullah-coulibaly-commission-sommet-france-afrique-cnosaf

La cérémonie était présidée par le ministre de la Jeunesse et de la Reconstruction citoyenne, M. Amadou Koïta, en compagnie du ministre de l’Artisanat et de Tourisme, Mme Nina Wallet Intalou, d’Abdallah Coulibaly, président du  CNOSAF, et de nombreux invités de marque. Ces travaux font suite à ceux de Paris  sur l’entreprenariat des jeunes.  Il avait au menu des panels  sur les avantages économiques et politiques du sommet pour le Mali;  la restitution  des recommandations du forum de la jeunesse et l’entreprenariat que Paris à abrité, et l’atelier d’approbation des  termes de référence (TDR) du forum des jeunes. Ce forum qui se tiendra en marge du sommet Afrique-France sera un espace d’échange et de  partage d’expériences entre les jeunes du continent africain.

Pour   Mohamed Salia Touré, président du CNJ, toutes les réflexions et les activités en cours ont pour finalité de donner des perspectives aux jeunes, notamment à travers l’entreprenariat.

Pour Abdallah Coulibaly, le thème du 27ème sommet Afrique-France est : « partenariat pour la paix et émergence ». Selon lui, il n’y a pas de  paix si on ne donne pas de perspectives aux jeunes qui sont les principales victimes du terrorisme. « Alors, le concept de l’entreprenariat s’est imposé à nous. D’où l’encrage qu’on a avec les différents partenaires », a-t-il souligné.

Pour le Ministre Koïta, ce forum donne de l’opportunité à la jeunesse malienne pour qu’elle soit actrice du développement et qu’elle puisse ainsi apporter sa petite pierre à la construction du Mali nouveau.

Kady  Diallo

Source: Mali-Flash

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *