Affaires des nouveau-nés au CHU Gabriel Touré : Michel Sidibé « ordonne des investigations »

Depuis Mopti, le ministre de la Santé et des affaires sociales, Michel Hamala Sidibé « ordonne des investissions pour situer toutes les responsabilités » dans l’affaire des nouveau-nés amputés au Centre hospitalier universitaire Grabriel Touré.

 

Le jeudi 1er août, des utilisations des réseaux sociaux ont relevé l’amputation de deux nouveau-nés à la pédiatrie de l’hôtel Grabriel Touré. Selon plusieurs d’entre eux, les enfants, sous perfusion, auraient manqué l’assistance du personnel sanitaire. Face la vague d’indignation sur la toile, le directeur général de l’hôpital, Pr Mounirou Baby a adressé une « demande de rapport circonstancié » au chef du département de pédiatrie, le même jour.

« Suite à notre entretien de ce matin, ce jour 1er août au sujet d’une vidéo sur les réseaux sociaux à propos de nouveau-nés qui auraient été amputés du bras dans le service néonatologie de votre département, je vous demande de bien vouloir me faire parvenir dans les 48 heures qui suivent un rapport circonstancié », exige le directeur général de l’hôpital.

24 heures après les révélations, le ministre de la Santé et des Affaires sociales ordonne à son tour des investigations. Depuis Mopti où il accompagne le Premier ministre, Michel Hamala Sidibé s’indigne et averti les fautifs.

« Informé du sort de ces nouveau-nés à la pédiatrie du CHU Gabriel Touré, j’ai immédiatement ordonné des investigations pour situer toutes les responsabilités. Je puis assurer qu’aucune faute ou négligence avérée ne sera tolérée », a tweeté, Michel Hamala Sidibé.

Affaire à suivre.

Maliki Diallo

Lire la suite sur Aumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *