Affaire Timbiné: la section RPM apaise les esprits

La section RPM de la commune V du district de Bamako a animé une conférence de presse pour se prononcer sur les contestations des résultats des législatives dans leur circonscription. Cette conférence a été organisée pour apaiser les esprits des militants des deux listes adverses et apporter des éclaircissements sur certaines zones d’ombre.

 

Le thème de la conférence était : ‘’ soutien total à notre Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Moussa TIMBINE, et toutes les institutions de la République’’.
La conférence était animée par Bréhima DIABATE, secrétaire général adjoint de la section ; Badra Aliou SIDIBE, chargé des questions administratives et judiciaires, Habib SACKO, secrétaire chargé des questions électorales…
Après avoir mouillé le maillot pour battre campagne en faveur de leur liste, la section RPM de la commune V exprime son étonnement d’entendre que leurs candidats ont été repêchés par la Cour constitutionnelle.
Le directeur de Campagne, Bréhima DIABATE, a affirmé que le RPM ne s’inscrit pas dans la belligérance et veut faire éclater la vérité sur cette affaire qui commence de les agacer. Il a exprimé le soutien des militants à l’honorable Moussa TIMBINE qui fait aujourd’hui l’objet de critiques.
Le directeur de campagne a précisé que depuis 2013, le RPM seul ou en alliance a remporté toutes les élections en commune V du district de Bamako.
Selon M. DIABATE, la section RPM de la commune V a minutieusement préparé ces législatives pour aboutir aux résultats proclamés par la Cour constitutionnelle. Aux dires de M. DIABATE, les 108 comités, les 9 sous sections et une trentaine de partis alliés se sont mobilisés pour faire élire la liste RPM-APR en commune V.
« Il est hasardeux de dire que Moussa TIMBINE a été repêché », a lancé le directeur de campagne Bréhima DIABATE. Il a affirmé que c’est un problème d’alliance qui a glissé à un problème de personne. « Tout ce problème c’est la tête de Moussa TIMBINE. C’est après avoir été élu à la tête de l’Assemblée nationale que le problème a été posé », a fustigé le directeur de campagne.
A son tour, Badra Aliou SIDIBE, chargé des questions administratives et judiciaires, a fait des témoignages sur le déroulé de l’élection. Il a largement parlé des complots et coups bas qui ont été concoctés pour faire échouer la liste RPM-APR en commune V du district de Bamako. Badra Aliou SIDIBE a affirmé que la section a apporté des preuves tangibles qui ont permis à la Cour constitutionnelle de corriger les résultats donnés par le ministère de l’Administration territoriale.

PAR MODIBO KONE

Source : Info Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *