Affaire Konsiga, dans le cercle de Yelimané : L’Honorable Mahamadou Hawa Gassama charge la BIJ d’arrêter un membre de Yelimané-Dagakané

Les germes du problème de Konsiga, dans le cercle de Yélimané, resurgissent. Elles sont en train de provoquer une vague de protestation au sein de la jeunesse de Konsiga à Bamako. Un membre de l’association de défense des intérêts du village aurait été arrêté par la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ), sur instructions du maire contesté par la population. Selon un responsable de Yélimané Dagakané, la personne a été arrêtée à cause d’une conversation audio sur Whatsapp pendant qu’il était aux USA. Ledit message dénonçait le maire Tamassa Kébé. Cette arrestation est qualifiée d’injuste et d’arbitraire par les proches de l’intéressé qui a fait quelques jours de garde à vue à la BIJ, avant d’être libéré.

Selon toute vraisemblance, le prévenu était en vacances au Mali. La jeunesse de Konsiga a organisé une manifestation le 23 octobre dernier devant la BIJ pour dénoncer son arrestation. Une preuve que l’affaire de Konsiga devient de plus en plus un véritable bras de fer entre le maire et sa population, qui ne voudrait plus de lui depuis sa réélection contestée à la communale de 2016. La situation s’empire du jour en jour.

Tamassa Kébé se trouve dans une logique de lutter jusqu’au bout pour obtenir son maintien à la tête de la mairie de la commune. Sa stratégie ultime est de charger les policiers d’arrêter tout membre de la jeunesse de Konsiga qui s’opposerait à lui. Cet acte ne fera qu’en réalité d’envenimer la situation qui a déjà causé la mort d’un vieux à Konsiga lors d’une manifestation entre les forces de l’ordre et la population en 2017 à Kersignané, le chef-lieu de la commune de Konsiga dans le cercle de Yélimané. Cette arrestation a irrité les ressortissants de Konsiga à Bamako qui ont décidé de manifester devant la BIJ, dénonçant une « arrestation arbitraire » et réclamant sa « libération immédiate ».

Auparavant, la personne a d’abord été arrêtée dans la soirée du vendredi 19 Octobre 2018, et relâché le lendemain. Le lundi 21 octobre 2018, elle sera encore arrêtée par la BIJ. Les plus hautes autorités doivent véritablement se pencher sur ce problème qui a tant perduré dans le cercle de Yélimané. Des solutions idoines et urgentes doivent être cherchées pour mettre fin à ce problème. En tout cas, la jeunesse de Konsiga ne compte plus croiser les bras.

Rappelons le nommé Mahamadou Kébé a été provisoirement libéré le vendredi 26 Octobre 2018 dernier. Selon les responsables de la jeunesse de Konsiga, cette arrestation est l’œuvre d’une connivence entre le maire Tamassa Kébé et son mentor député Mahamadou Hawa Gassama.

Affaire à suivre !

Kissima

Source: Le Rayon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *