Affaire du Monde : Maître Konaté va défendre IBK

Prêt pour assurer la défense du Président de la République, contre les accusations du journal Le Monde, l’avocat Mamadou Ismaila Konaté est l’un des meilleurs au Mali.

Maitre me Mamadou Ismaila Konate avocat

 

 

C’est dans tweet daté du 30 Mars que l’information a été donnée. Maître Mamadou Ismaila Konaté, du cabinet Jurifis consult, a été constitué par le président de la République pour le défendre dans le dossier de mise en accusation du Journal Le Monde. « J’ai accepté d’être l’avocat du président de la république contre Le Monde », a confié le juriste.

Maître Konaté fera donc partie du pool d’avocats qui va tenter de blanchir le président IBK, indexé pour ses liens avec un homme condamné en 2008 pour « corruption active » dans une affaire politico-financère, et que les français cherchent à faire tomber. Michel Tomi, corse, un homme qui est à la tête d’une empire financier valant des milliards FCFA est souvent décrit comme ‘’ le parrain des parrains’’ de la mafia.

Les arguments qui ternissent l’image du président de la république, sont ceux relatifs à la personne du chef de l’état. « Que Tomi ait offert des vêtements à IBK ou l’ait hébergé, d’après les dires de nos confrères du Monde, ce qui reste à prouver, donne une image peu glorieuse d’un chef de l’état, qui vient à peine d’être élu et tente de faire sortir le Mali de la crise », estime un communicant.

En outre, sur le plan juridique, « le président Ibrahim Boubacar Keita n’est pas en accusation devant la justice, ou disons le, pas pour le moment ». Quant à Michel Tomi, il a bien investi au Mali, à travers le casino Fortune’s club ou le PMU Mali en engrangeant de gros bénéfices, ce qui lui vaut d’être soupçonné d’entretenir un vaste réseau de blanchiment d’argent en Afrique. Ses relations avec IBK remonteraient à une vingtaine d’années. C’est Feu Omar Bongo Ondimba qui aurait établi le lien entre eux. L’article du journal ‘’Le Monde’’ évoque aussi le fait qu’Ibrahim Boubacar Keita soit actionnaire au Fortune’s Club de Bamako. “Le monde‘’ au delà de la personne du chef de l’Etat, jette un discrédit sur les efforts inlassables de toute une nation. Pour le Mali, les dégâts pourraient être énormes.

En attendant les suites juridiques de cette affaire, les Maliens, espèrent une déclaration publique sur l’honneur du Président de la république et qui ira à l’encontre des accusations de corruption en lien avec ce que les journalistes français du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, décrivent comme le «système Tomi ».

Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.