Affaire des 900 000 cartes NINA: quand l’opposition tape à coté

Faisant l’objet de pression voire de chantage de la part de l’opposition sur le régime, à travers le ministère de l’Administration territoriale, les autorités nationales viennent de faire le point sur l’affaire des fameuses 900 000 cartes NINA. Cette affaire est au centre de toutes les polémiques, depuis certains moments, entre la classe politique le département de l’administration, notamment au cours des différentes rencontres du cadre de concertations entre les deux parties. Où en est-on réellement ?

djiguiba keita ppr parena nouhoum togo pdes conference reunion opposition

La dernière protestation de l’opposition dite républicaine et démocratique autour de cette affaire remonte à la réunion du cadre de concertation, il y a deux semaines. En effet, l’opposition avait claqué la porte pour exprimer son désaccord avec le gouvernement sur certaines questions d’actualité, notamment celle de cartes NINA. L’opposition républicaine et démocratique exigeait la résolution immédiate des questions relatives aux 900 000 cartes NINA qui, selon le Vérificateur Général, sont ‘’de trop’’.
Pour mettre fin à cette polémique qui enflamme les débats à chaque occasion, l’Administration vient de produire un mémorandum sur la situation de ces cartes NINA.
Dans le document en date du 17 avril, dont nous disposons une copie du Mémo, il ressort que dans le cadre de l’organisation des élections présidentielles et législatives de 2013, le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation avait conclu avec Safran Morpho, le marché n° 0094/DGMP-2013 relatif à la fourniture de 8 millions de cartes NINA.
Après la production desdites cartes, le nombre exact de cartes NINA personnalisées s’élevait à 6 877 449, dont 227 395 rebus de production. Le reliquat des cartes NINA pré-personnalisées est de 895 156, selon le document. Ces cartes ont été stockées à la SDV, indique l’administration.
Suite aux opérations d’achèvement du Recensement administratif à vocation d’État civil (RAVEC), 620 180 nouveaux majeurs ont été enregistrés, à cela s’ajoutent 1 862 personnes ayant perdu leurs cartes NINA. Le nombre de cartes NINA à personnaliser est de 622 042, dont 15 795 à la commune V du District de Bamako pour des besoins de l’organisation de l’élection législative partielle de 2015.
Dans le cadre de cette personnalisation, il ressort du mémo que 622 042 cartes NINA ont été personnalisées tandis que 1 758 ont constitué des rébus.
En outre, une opération spéciale de personnalisation de 120 864 cartes NINA a été réalisée avec un rebus de 456 cartes, selon le document.
Suite à la révision annuelle des listes électorales d’octobre à décembre 2015, 139 357 cartes NINA vierges ont été envoyées à Dijon (France) en vue de leur personnalisation. La livraison de ces cartes est prévue pour ce mois.
Toutes les opérations de personnalisation des cartes ont été prélevées sur le reliquat de 895 156 cartes vierges de 2013. Elles ont fait l’objet de constats d’huissier et de supervision de la CENI.
En définitive, sur les 8 millions de cartes NINA pré-personnalisées, 7 759 712 cartes ont été personnalisées, 229 609 ont constitué des rebus, soit un total de 7 989 321 cartes utilisées. Le reliquat des cartes NINA vierges existantes est n’est aujourd’hui que de 10 679. S’agissant des 895 156 cartes NINA vierges restantes de 2013, elles ont servi à la personnalisation de 882 263 cartes NINA, et constitué des rebus de 2 214 cartes, soit un total de 884 477 cartes employées. Les cartes NINA vierges existantes sont au nombre de 10 679, à la date d’aujourd’hui, selon le mémo produit par l’administration. Autant dire que notre opposition dite républicaine et démocratique doit apporter de l’eau à son moulin, comme quoi, il n’y aucun péril en la demeure.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *