Affaire des 635 Kg d’or : A qui profite cette sortie médiatique de cet étranger ?

Depuis quelques jours les médias maliens s’adonnent à cœur joie sur une affaire dite des 635 kg d’or qu’un certain Elavi de nationalité Tchadienne serait victime d’une escroquerie orchestrée par la fille de l’ancien président de la république, Amadou Toumani Touré, la cantatrice Hadja Soumano , le Colonel Hamidou Sissoko dit Man, chef d’état major particulier d’ATT, le colonel Siby, directeur du Camp I de gendarmerie, le colonel Boré, ex-ambassadeur, l’ex- procureur de la république, Sombé Théra, le juge d’instruction, Adama Fomba, la présidente juridique de l’assemblée nationale, le Cndrdre et autres personnalités influentes.

raffinerie or minier lingot

Loin pour nous de vouloir polémiquer sur la véracité ou non de cette affaire rocambolesque à l’allure d’un film hollywoodien, mais le hic pourquoi attendre trois années après la chute de l’ancien président de la république, Amadou Toumani Touré pour que cette affaire soit sur la place publique. La question qui mérite réflexion est-ce possible de transporter 635 kg d’or à bord d’un avion de la Guinée Conakry à l’aéroport de Bamako par un transitaire Togolais sans que les douaniers du pays de départ ne se rendent compte de rien même si on estime que les douaniers maliens sont complices. En croire Elavi, son or et ses 21 millions de francs se trouvent avec Mabo Touré, la fille de l’ancien président de la république, Amadou Toumani Touré exilé depuis 2012 au Sénégal. Pire il a fait la prison à deux reprises avant qu’il ne  se soit libéré après la chute d’ATT le 22 mars 2012. Mais le hic il a fallu attendre trois ans pour qu’Elavi réclame son or et ses 21 millions alors que le pays était dirigé par Amadou Haya Sanogo, Dioncounda Traoré et actuellement Ibrahim Boubacar Keita.

Sommes-nous dans un pays sérieux ?

Si  ce tchadien décide d’étaler cette affaire sur la place publique ces derniers temps il y a quoi de se poser autant de questions. Si Elavi estime qu’il a été floué par des citoyens maliens, la meilleure manière c’est de porter plainte au niveau de la justice malienne. Mais ce n’est pas en déclarant dans les médias que les nouvelles autorités du pays lui prendront au sérieux à moins que cette sortie médiatique ne soit préméditée dans le but de nuire toujours à l’ancien président de la république Amadou Toumani Touré et son clan.  Pourtant c’est le même  Elavi qui a déclaré que l’or en question a été récupéré par les putschistes du 22 mars 2012  et jusqu’à dire que c’est son or qui est à l’origine de la mort de Youssouf Traoré dont Haya Sanogo est accusé d’être responsable d’où la contradiction notoire. Comme on le voit si c’est pour continuer à dénigrer l’ancien régime et son clan on peut dire sans se tromper que c’est raté car les maliens ont d’autres soucis à savoir la fin de la crise du Nord du Mali, la circulation de l’argent et la baisse des prix de l’électricité et des denrées de première nécessité. Mais ce qui est gênant dans cette affaire c’est de permettre à un étranger fut-il un tchadien de faire de telles accusations flagrantes contre des responsables qui ont servi les différents services cités sans être inquiété ne serait-ce que pour être entendu soit par la gendarmerie soit par la justice du pays. Il faut que la justice se saisisse de cette affaire pour voir plus clair pour redorer l’image et la crédibilité du pays longtemps ternies ce dont les étrangers sont en train de profiter pour nuire à l’honneur et à la dignité malienne.

Affaire à suivre donc…

 

MT                                     

Source: Mutation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.