Affaire des 1000 tracteurs : Le Parena saisit le BVG pour procédure irrégulière et frauduleuse de gré à gré déguisé

Pour vérifier la régularité du marché des 1000 tracteurs, le Parena a saisi, le 22 octobre dernier, le bureau du Vérificateur Général. Le Parena reproche au gouvernement d’IBK, une procédure irrégulière et frauduleuse de gré à gré déguisé, un délit d’initié et des surfacturations et rétro-commissions, un mécanisme diabolique de tromperie et d’arnaque du paysan, de l’État et du contribuable maliens. Pour rappel, la tristement célèbre « affaire des 1000 tracteurs », est un scandale parmi tant d’autres scandales qui ont et continuent d’émailler le pouvoir d’IBK. Le dossier est désormais sur la table du Vérificateur Général. Lire le communiqué du Parena !

amadou ousmane toure vegal verificateur general maliLE PARENA A SAISI LE BVG POUR VÉRIFIER LA RÉGULARITÉ  DU MARCHÉ DES 1000 TRACTEURS.

Le Parti pour la renaissance nationale ( PARENA) a saisi,  le 22 octobre dernier, Monsieur le Vérificateur Général aux fins de vérification  de la régularité de la procédure de passation d’un marché de mille (1.000) tracteurs entre le Gouvernement et certains fournisseurs privés maliens.

Dans l’intention  de “mécaniser l’agriculture”, le Gouvernement a commandé 1.000 tracteurs à deux entreprises de droit malien. Après investigations, le PARENA est parvenu à la conclusion que la passation dudit marché n’a pas respecté les règles régissant le code des marchés publics.

Du point de vue du PARENA, il a été volontairement entaché de grosses irrégularités. Il y a eu  une procédure irrégulière et frauduleuse de gré à gré déguisé, un délit d’initié et des surfacturations qui ont fait perdre à l’État  plusieurs milliards de francs CFA.

– Nous avons décelé, entre autres, les irrégularités suivantes :

– Le maquillage de l’offre en appel restreint,
– Le non-respect des délais de réception,
– Les critères à géométrie variable,
– La différence inexpliquée des prix offerts,
– La sélection/disqualification déloyale des soumissionnaires,
– Des surfacturations.

En outre, nous maintenons que des tracteurs commandés à l’extérieur étaient  au cordon douanier le 29 juillet 2015, date à laquelle le Conseil des Ministres a approuvé le marché de fourniture de 800 tracteurs par la société TOGUNA SA.

Le 14 octobre 2015, le Gouvernement est sorti de son silence pour confirmer  nos affirmations. Ce jour-là,  le Ministre du Développement Rural à travers un communiqué signé par son Secrétaire Général, a déclaré  que la notification des marchés relatifs aux 800  tracteurs a été faite à Toguna SA le 15 septembre 2015, soit sept jours avant la remise officielle des tracteurs aux paysans par le président de la République, le 22 septembre 2015.
Sept jours pour commander, transporter et livrer des centaines de tracteurs!
Ce communiqué du Gouvernement confirme indiscutablement nos soupçons de délit d’initié.

Comme nous l’avons toujours dit, ce marché est bel et bien «un marché de gré à gré déguisé ». Le Ministère du Développement Rural qui est le maitre d’ouvrage a utilisé tous les subterfuges possibles pour que Toguna – SA remporte les deux gros lots dudit marché.

Tout au  long du processus de cet appel d’offres, il y a eu manifestement beaucoup d’autres irrégularités.
Le traitement préférentiel accordé à un des postulants saute à l’œil nu.
Le délit d’initié, confirmé par le communiqué du Gouvernement est patent.
D’où nos soupçons de surfacturations et de rétro-commissions.
Ces surfacturations sont d’autant plus choquantes que le Gouvernement a décidé de subventionner à hauteur de 50% le prix du tracteur acheté par le paysan malien.
Nous sommes devant un mécanisme diabolique de tromperie et d’arnaque du paysan, de l’État et du contribuable maliens.

En saisissant le Bureau du Vérificateur Général, nous sommes certains de refléter l’attente légitime du peuple malien, de voir les 1000 tracteurs payés à leur juste prix et de  faire toute la lumière sur l’évaporation de plusieurs milliards de francs CFA.

Bamako, le 5 novembre 2015
P/ Le Comité Directeur du PARENA
Le Secrétaire Général

Djiguiba KEITA/PPR

source :  Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *