Affaire de renoncement à la nationalité malienne : Habib Sylla s’explique, mais…

Le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla, a tenté hier de démentir les informations de son  renoncement  à la nationalité malienne au profit de celle du Gabon. C’était hier au cours d’une conférence de presse à la Maison des Maliens de l’Extérieur.

Le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla, a animé hier jeudi 5 avril 2018 une conférence de presse à la nouvelle Maison des Maliens de l’extérieur à Niamkoro pour faire la restitution des 13è et 14è conseils de son organisation. Il en a profité de l’occasion  pour répondre aux accusations de son renoncement à la nationalité malienne au profit de celle du Gabon depuis 1998. M Sylla a nié tout en bloc. Concernant le soutien à la candidature d’IBK, c’est une conclusion des 13è et 14è sessions, dira-t-il, dont il fut simplement le porteur de message.

S’agissant de sa bi-nationalité et son renoncement  à la nationalité malienne, Habib Sylla a rappelé que la constitution malienne de 1992 n’interdit pas la double nationalité. Et le document qu’il a signé avec l’ambassade du Gabon ne le fait pas renoncer à la nationalité Malienne. Il dira que  « ce papier n’est ni moins ni plus qu’un document de facilité d’affaire qu’il avait bénéficié avec les autorités gabonaises à l’époque ». « Nous étions parmi les rares personnes à en bénéficier  pour l’immense contribution à l’économie gabonaise », confiera-t-il.

Reste que le Haut conseil des Maliens de l’extérieur est une organisation apolitique et l’intéressé n’a pas démenti sa lettre de renoncement à la nationalité malienne envoyée par ses soins en 1998 à l’ambassadeur du Mali à Libreville à l’époque.

Zoumana Coulibaly

 L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *