Affaire Bakary Togola: voici les noms des 6 « porteurs de valise »

L’identité des « 6 qui doivent suivre Bakary Togola » dans l’affaire du détournement de plus de 9 milliards a été révélée par Mali Tribune dans sa parution de ce mardi 17 septembre.

Ces personnes sont suspectées par le journal d’avoir joué un rôle dans l’affaire qui vaut une détention provisoire au président de l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture du Mali (APCAM).

Le procureur du pôle économique et financier de Bamako l’avait expliqué le 14 septembre. Bakary Togola est « le présumé auteur principal » de ces malversations en tant que président du conseil d’administration de la confédération des sociétés coopératives de producteurs de coton. Cependant, six autres personnes sont suspectées d’avoir « contribué d’une manière ou d’une autre » à la commission de ces actes.

Avant l’interpellation formelle de Bakary Togola, le journal Mali tribune avait déjà publié des enquêtes impliquant le leader paysan dans des affaires de détournements.

« Sans être dans le secret des dieux, nous sommes en mesure de lever un coin de voile sur ces porteurs de valise de M. Togola qui ne peut être inquiété dans des questions de malversations financières sans ces derniers », affirme le bihebdomadaire dans sa parution de ce mardi.

Il s’agirait, selon Mali Tribune, de « M’piè Doumbia, Trésorier général, membre de bureau de la Confédération, cosignataire du chèque ; Soloba Mady Kéita, secrétaire général de la C-SCPC, président de l’Union régionale de Kita membre et cosignataire de chèque ; Raymond Dansoko, coordinateur de la Confédération ; le président de l’Union régionale de Sikasso Drissa Traoré, membre de bureau : Anfa Coulibaly président de l’Union locale de Koutiala et celui de Fana, Seydou Coulibaly tous membres du bureau. Sans oublier Mamadou Togola, neveu de Bakary Togola ».

« Il nous revient que pour des besoins d’enquêtes et des mesures de prudence, les documents de voyage de plusieurs d’entre eux ont été confisqués par la justice. En plus leurs mouvements à Bamako et sur le territoire national sont étroitement surveillés », ajoute le journal.

Le procureur Mamadou Kassogué a assuré que la procédure enclenchée ira jusqu’à son terme. Personne ne sera épargné si son implication s’est avérée. La justice est d’autant confiante qu’elle bénéficie de la « bénédiction des autorités pour continuer dans la même mouvance ». Qui qu’ils soient, les présumés complices de Bakary Togola ont réellement de quoi s’inquiéter.

Source: Malivox

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *