ADP-Maliba: les Mouvement des femmes valide son programme d’activité

Le mercredi 04 Août, le Mouvement national des femmes du parti Alliance démocratique pour la paix ADP-Maliba a procédé à l’organisation d’un atelier national de validation de ses textes et programmes d’activités. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu au centre Aoua Keita.

C’était en présence du président de ADP-Maliba Youba Bah, Mme la présidente des femmes de l’ADP-Maliba, Mariam Diallo et plusieurs personnalités du parti ADP-Maliba.
Selon la présidente, Mme Camara Mariam Diallo, la validation des textes et du programme d’activités, porte sur le projet de règlement intérieur ; la carte de membre et le projet de plan d’action semestriel.
Le parti, sous l’impulsion du président de l’ADP-Maliba, a placé les femmes parmi les priorités dans la stratégie de mobilisation du parti. C’est pourquoi dans le souci de renforcer les performances du mouvement National des femmes, de nombreuses actions seront entreprises, à travers divers projets de renforcement des capacités d’action des femmes, a-t-elle expliqué.
Mme Mariam Diallo a aussi souligné qu’en dépit de tous ces efforts engagés, les mouvements des femmes et des jeunes restent confrontés à certains défis de taille, dont principalement la lenteur dans le financement des activités. En effet, la présidente a également a invité à la participation active des femmes afin d’émettre leurs préoccupations, d’exprimer les inquiétudes et de soumettre les recommandations afin qu’elles puissent disposer d’un bon document.
Quant au président de parti ADP-Mali, Youba BA, il a fait savoir que les résultats entendus, à l’issue de cet atelier, seront de portée nationale. Ils permettront d’outiller toutes les femmes du parti des connaissances suffisantes sur l’organisation et la fonction de votre mouvement. Aussi, a-t-il exhorté les femmes du parti à plus d’engagement d’assiduité tous au long des travaux de cet atelier.
Il a aussi profité de l’occasion pour appeler ses camarades d’avoir une pensée pieuse pour toutes celles et ceux qui souffrent, les femmes et les jeunes filles, des affres de la guerre ; une pensée également pour les femmes déplacées et réfugiées maliennes qui vivent du jour le jour souffrant des exactions, préoccupées pour la nourriture et la survie leurs enfants, angoissées pour l’avenir de leurs familles.
A noter qu’à l’issue de cet atelier, le mouvement disposera d’une feuille de route claire et d’un agenda précis.

Par Jean Pierre KEITA

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *