Adema/PASJ : La lettre de Marimantia à lui-même

Le Pr Marimantia Diarra est 3ème vice-président de l’Adema/PASJ et membre du comité exécutif de la même formation politique. Une lettre par lui signée à la date du 26 novembre dernier est adressée au comité exécutif dont il est lui-même membre. Le comble de l’ironie !

En clair, et au regard des recommandations formulées dans ladite lettre, l’on est tentés de conclure qu’elle n’est pas adressée aux membres du comité exécutif de l’Adema-Pasj, mais aux militants et sympathisants du parti de la ruche.

Reparti en 10 points essentiels, le document fait d’abord ressortir les difficultés que traverse l’Adema- Pasj et appelle les uns et les autres au pardon et à la cohésion pour mieux faire face aux prochaines échéances électorales. Au nombre de ces difficultés, le Pr Marimantia Diarra, fait cas des défis qui attendent le parti dans sa structuration avec le renouvellement des mandats deux organes dirigeants du parti (le bureau des jeunes et celui des femmes). Il rappelle aussi le congrès statutaire du parti qui, dit-il, est attendu dans six mois, mais finit par mettre en doute la ténue de ces rendez-vous : ‘‘En principe cette période devrait servir à renouveler les organes dirigeants des structures du parti’’, écrit-il en conclusion au premier point   de la lettre.

Pr Marimantia Diarra, toujours dans sa lettre, évoque aussi des ‘‘difficultés interpersonnelles entre certains responsables, cadres et militants du parti’’. Il met également l’accent sur des plaintes contre des militants du parti par le parti pour des ‘‘actes d’indiscipline gave par-ci et des observations négatives sur la gouvernance du parti par-là’’.

La lettre s’appuie surtout sur la crise de trésorerie que traverse le parti et indique que l’Adema-Pasj ‘‘n’a toujours pas trouvé une solution satisfaisante et durable pour son financement pérenne’’. Et la lettre recommande en fin de mettre en veilleuse tout ce qui peut ‘‘diviser’’ et ‘‘affaiblir’’ le parti Adema-PASJ. Ce, précise la lettre, par la réconciliation des cœurs et des esprits, la consolidation des structures … et surtout par ‘‘ la prolongation des mandats des différents organes dirigeants au niveau du parti et des mouvements affiliés sur l’année 2020.’’

Une stratégie mal conspirée

3èmevice-président du parti et membre du comité exécutif, si le Pr Marimantia Diarra avait un message pour ses camarades du même comité exécutif, il lui suffirait de convoquer une réunion pour le partager. De ce fait, l’on aura du mal à croire que la lettre dont la sincérité est mise en cause, soit destinée à ses camarades du comité exécutif. Par ailleurs des spécialistes de la langue de Molière avancent que le document n’est pas du Pr Marimantia Diarra seul, mais d’un ensemble de membres du comité exécutif qui, visiblement, n’ont pas volonté d’aller au renouvellement des bureaux des organes dirigeants du parti. Tenez !

‘‘Pour ce faire, notre proposition est de mettre en veilleuse tout ce qui nous divise et partant qui peut affaiblir notre Parti pour nous concentrer seulement sur les élections législatives…’’. Extrait du dernier paragraphe de la lettre. Et le piège ici, c’est l’expression ‘‘notre proposition’’. La lettre étant signée du Pr Marimantia Diarra seul, la bonne formule grammaticale voudrait qu’il écrive ‘‘ma proposition’’…. Dommage que les doigts n’aient jamais su trahir le cœur et l’esprit, l’on découvre avec aisance que Marimantia n’est pas le seul auteur de la lettre.

Du moins, les militants de l’Adema-Pasj sont avertis, physiologiquement oui, en ce qui concerne les renouvellements des bureaux des organes dirigeants du parti qui, malgré qu’ils soient attendus avec impatience au sein de la ruche, risquent d’attendre encore.

223infos.net avec La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *