À l’endroit de Soumaila Cissé et de Maître Mountaga Tall

IBK sera toujours dans son rôle en tant que Président de la République de dénoncer les cas d’entraves à la réalisation de la paix et de la stabilité de nos institutions

Depuis son interview dans le dernier numéro de Jeune Afrique , le Président de la République, Chef de l’Etat , Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA est la cible de l’opposition politique radicale du Mali à travers son chef de file et candidat malheureux lors des dernières élections de 2018, Soumaila Cissé et Maître Mountaga Tall président du CNID-Faso Yiriwa ton.

Le Mali est à l’heure urgente de sa construction à travers la réalisation de la paix et la réconciliation de tous ses fils et toutes ses filles. La réforme de l’administration malienne , la sécurité et le développement du centre du Mali, la crise scolaire , la gestion de l’hivernage en cours bref , la révision de la constitution sont des défis à relever par nous tous pour le Mali et l’heure n’est pas à s’opposer à ces réformes et à la paix au Mali.

J’ai beaucoup de respect pour le Président du CNID Maître Mountaga TAll qui a été député maire , ministre et grand acteur dans l’avènement de la démocratie au Mali.  A lire ses écrits sur les réseaux sociaux contre la présence de IBK , père fondateur du Rpm, au 18ème anniversaire de son parti sur invitation de ses camarades, je pense qu’il a fait une mauvaise lecture de l’article 34. Je me demande de quelle violation de cet article mon respecté Mountaga Tall , veut parler.

De mémoire je ne sais pas où est ce que Mountaga était en 2012 lorsque le coup d’Etat de Amadou Haya Sanogo , avait totalement suspendu la constitution malienne. Mountaga est resté muet comme carpe pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel normal et il avait fallu que IBK dans son appel du 23 avril 2012 puisse se lever en démocrate pour demander le rétablissement de l’ordre constitutionnel et défendre la constitution malienne. Maître Mountaga TAll au lieu de se lever en étalon de défense de la constitution contre des cas de hautes trahisons d’indépendantistes depuis 3 ans au Nord du Mali, ces Indépendantistes qui célèbrent leur indépendance dans un état souverain du Mali ; n’a et ne veut que de la haine contre la main qui l’a nourri pendant longtemps au moment où il traversait le désert , cette même main qui avait contribué à son retour à l’hémicycle et rétablir sa dignité au sein de l’échiquier politique malien.

En véritable sentinelle de la constitution Maître Tall,  après sa longue traversée du désert se devrait de réagir comme il sait le faire , contre ces indépendantistes qui violent la constitution malienne .

Pour en revenir à l’article 34 auquel se réfère l’ancien ministre de IBK , pour incriminer IBK d’avoir violé la constitution, en honorant de sa présence à la commémoration de l’anniversaire du parti politique dont il est le père fondateur et de communier avec ses camarades politiques , Mountaga Tall , s’il était humain allait réagir de la même manière que IBK, à l’invitation des siens . L’exercice de la fonction politique ne veut pas dire que le président de la république ne doit pas participer à l’anniversaire du parti politique dont il est le fondateur .

Le connaissant bien avec sa bonne foi et son degré du sentiment humain et l’amour envers son prochain IBK en humain est parti comme un invité simple du RPM pour être présent avec ses camarades et profiter de l’occasion pour sensibiliser et plaider pour la paix et l’union sacrée autour du Mali en ces moments difficiles en laissant de coter les querelles de promotion des cadres du parti .

Le RPM, que je sache n’organisait pas ce jour-là, un congrès du parti mais juste un devoir de souvenir . C’est le Dr Bokary Treta aujourd’hui qui est le Président du RPM et non IBK. Animé constamment par la reconnaissance envers toutes les composantes de la nation , sachant toujours également d’où il venait , IBK est reconnu par ses sentiments sincères et ses gestes de bonne volonté pour ne pas frustrer autrui et il est parti communié avec ses camarades politiques en participant à l’anniversaire de son parti. Et cela ne veut pas dire qu’il a exercé une fonction politique en violation de l’article 34 de la Constitution comme TAll en a fait la lecture. Cela est regrettable et venant d’un Mountaga Tall qui n’a désormais pas la même lecture comme ses compatriotes du sens de la fonction politique , le RPM n’était pas allé pour installer IBK comme Président du Parti .

Sachons raison gardée et occupons nous du Mali en dénonçant les obstacles aux mieux des populations maliennes avec la désinformation et les essais de manipulation d’opinions en cette période d’accalmie et d’apaisement .

Pour mon adresse à mon frère Soumaila Cissé, je dirai que les élections sont derrière nous et nous n’allons plus réinviter la roue.

En mémoire , l’URD en précédant Maitre Mountaga Tall a déjà oublié le sens de l’humanisme de IBK qui a tout mis de côté pour s’occuper de son ami et camarade feu Mody N’Diaye que tout le Mali regrette sa perte , de son lit d’hôpital jusqu’à sa dernière demeure, voilà un être humain. Il a mérité de la nation malienne toute entière le jour de ses funérailles , et paradoxalement au moment de l’oraison funèbre Soumaila Cissé a fait par son chargé à la Communication Maître Demba Traoré ancien militant du CNID , très jeune il fut également ministre ; lire un discours partisan pour saluer la mémoire du défunt . Feu Mody N’Diaye avait ce jour bénéficié de l’hommage de toute la nation avec son statut de député à l Assemblée nationale, en présence du Chef de l’Etat et IBK lui a rendu ce jour-là, les honneurs dus en son nom et au nom de la nation malienne toute entière . En véritable fils de la nation IBK s’est occupé de son frère et ami Mody N’Diaye et l’a élevé au rang de ses dignes fils méritants auxquels la nation est reconnaissante. Avec cette sortie partisane de l’URD en face du Président de la République et de la foule nombreuse qui était venus témoigner toute leur solidarité à la famille de l’illustre disparu face à ce drame , Soumaila Cissé a manqué de décence à ce niveau. Cela m’amène à revenir en arrière pour rafraîchir la mémoire de Maître Tall que lors des événements célébrés dans la douleur ou avec gaité , le Président de la République doit apporter sa contribution sentimentale car c’est un humain avant tout et sa vie privée qu’il doit exprimer par ailleurs. IBK n’était ce jour-là en exercice de ses fonctions politiques, il était dans une activité de commémoration d’un anniversaire qui est tout à fait normal car il est le père fondateur du Rpm. IBK n était pas venu à un congrès du RPM pour exécrer des fonctions politiques après .

S’agissant du réveil brutal de Soumaila Cissé depuis un certain contre IBK suite à l’interview de ce dernier dans les colonnes de Jeune Afrique , je pense que Soumaila doit être le premier de reconnaître à IBK sa qualité d’homme de paix car il s agit de cela avant toute autre idée de manipulation des opinions et de victimisation de sa part. Ce ne serait certainement pas un essai de coup de Communication pour lui de tenter de revenir au devant de la scène politique comme ce fut le cas lors de son couplage avec Tieblé Dramé .Je peux me tromper mais jusque-là , je pense que les premiers gestes d’apaisement et de décrispation qu’on a connus , l’ont été par IBK . Donc n’essayons pas d’amuser la galerie quand on a été laissé par les siens qui ont décidés de participer à l’édifice national, et surtout quand on est devenu muet depuis un certain faute de participer à la construction de notre chère patrie et cela Tieble Dramé l’a compris et aujourd’hui il se bat pour ça et laissant de côté les querelles d’enfants. L’heure n’est pas à essayer de redorer son blason mais à refaire le Mali pour les maliens . En février 2019 , malgré tout ce qui se traînait comme complot contre le Mali , IBK avec son sentiment naturel a été le premier a appeler son jeune frère Soumaila Cissé pour lui demander que maintenant il vaut mieux de mettre le Mali au dessus de tout et plus loin, il l’a réussi plusieurs fois au Palais présidentiel de Koulouba en dehors de la presse au même moment que soumaila faisait la publicité et jouait au coup de Communication à la faveur de ces rencontres avec son aîné . Malgré tout ces gestes d’IBK et quand à présent il tend la main à soumaila Cissé au sujet des préoccupations nationales , qui ne veut pas construire le Mali, mais plutôt profiter des sorties de IBK pour tenter de distraire les opinions, je dirais que c’est risqué de sa part car l essentiel aujourd’hui au Mali c est la paix , c’est la résolution des problèmes au Centre du pays où nos concitoyens sont sauvagement attaqués et abattus tous les jours . Soumaila a t’il mis pieds là-bas pour au moins apporter sa solidarité à ces populations , soumaila a t’il accepté la nomination par IBK des grandes personnalités du Triumvirat pour apporter rapidement la paix au Mali, soumaila par humilité a t’il pu avoir le courage de féliciter le PR Dioncounda Traoré suite à sa nomination par IBK comme son haut représentant au centre du Mali ? Que soumaila n’aime pas le Mali , mais il a beaucoup de militants et de sympathisants dans ces zones. Alors, pourquoi IBK après tout ça , et ne voyant pas la bonne volonté de soumaila s’exprimer face à tous ces défis majeurs du Mali , ne fasse pas. parler son cœur en alerte à tout ce qui est prévu en dessous par certains pour anéantir les efforts inlassables du gouvernement malien et de ses partenaires de la communauté internationale à aller aux réformes en vue notamment la révision constitutionnelle et les réformes autres réformes politiques ? C est cela dont il s’agit , le dialogue , la réforme politique institutionnelle et tout ce qui est dossier majeur pour notre pays depuis de nombreuses années . IBK a donc fait tout ce qu’il pouvait pour faire revenir soumaila Cissé à la raison et donner place à un predialogue avant d’aller à la décision à la finale . On ne peut pas obliger quelqu’un qui ne veut pas venir avec soi . Soumaila aujourd’hui ne veut pas saisir les opportunités offertes en lui par IBK pour la République du Mali. IBK continuera avec les autres maliens avec le soutien et l’accompagnement de tous les dignes fils du Mali et de la communauté internationale. Les élections sont derrière nous et maintient il faut avancer pour l’avenir de nos anciens . Et pour l’instant cela se passe bien avec les autres qui ont accepté et qui se sont inscrits dans la vision de IBK. Il n’y a jamais eu de crise post-électorale comme l’a effectivement dit IBK dans son interview et cela n est pas un tabou . Les élections maliennes ont été appréciés et validées par l’ensemble de la communauté internationale et on ne peut pas réinventer la roue . Le chaos prédit ne sera pas réalisé au Mali, et aujourd’hui IBK est dans le devoir de rassembler les maliens et les maliennes et dénoncer les obstacles à la réalisation du sentiment national qui est la paix , il est le premier défenseur de la constitution, nous avons autres choses à défendre ensemble , soumaila doit se mettre avec IBK dans le bateau du Mali pour offrir à notre pays une administration moderne de son contemporain avec les réformes institutionnelles et politiques en perspectives et dont le socle est bien bâti aujourd’hui. Il n’est pas tard et je pense que notre respecté soumaila Cissé au lieu d’essayer de jouer à la victimisation doit calmer le jeu et éviter des coups de communication qui ne l’agrandiront pas . L’heure n’est pas à s’insurger contre IBK , ni de s’occuper à l’anniversaire du Rpm, l’heure est d’être aux chevets du Mali en cet hivernage et surtout préparer bien l’année scolaire prochaine. IBK sera toujours dans son rôle jusqu’à la fin de son mandat confié en lui par Allah le Tout Puissant et le Tout Miséricordieux.

Source : Gaoussou Touré

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *