5è sommet «Transform Africa» à Kigali : ZOOM SUR L’ENTREPRENEUR MALIEN SAMBA BATHILY

La cinquième édition du sommet «Transform Africa», événement phare de Smart Africa, s’achève ce vendredi dans la capitale rwandaise. Sans conteste, l’événement qui a mobilisé plus de 4.000 personnes, a été une réussite à tout point de vue. Après la cérémonie d’ouverture mercredi, les participants composés des représentants des secteurs public et privé, des organisations internationales, des régulateurs, des leaders industriels, des investisseurs, des innovateurs et des universitaires se sont retrouvés autour des thématiques liées à l’économie numérique. Les échanges ont particulièrement porté sur les innovations et les projets dans le domaine des TIC, ainsi que sur l’émergence de l’économie numérique sur le continent.


Pendant tout le temps de ce grand rendez-vous africain des technologies de l’information et de la communication dans la splendide ville de Kigali, les stands installés à cet effet n’ont pas désemplis. Parmi les exposants, il y avait notre compatriote, l’entrepreneur Samba Bathily qui a reçu hier la visite de la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Mme Kamissa Camara.
Avec son équipe, M. Bathily était venu présenter un projet d’interconnexion de l’Afrique à ce sommet dont le thème est : «stimuler l’économie numérique sur le continent».
«Depuis un certain moment, j’ai commencé à travailler sur des projets de fibre optique au niveau de nos pays. En dix ans, on a mis plus de 28.000 km de fibre optique. Une fois les réseaux nationaux établis, il faut maintenant passer à l’interconnexion des pays. Toute chose qui permettra de réduire le coût de l’Internet dans nos pays. Nous travaillons donc avec Smart Africa pour parvenir à cela. Nous avons mené une étude qui a été concluante. La prochaine étape du projet consiste à interconnecter dans un premier temps six pays membres de Smart Africa», a expliqué l’entrepreneur malien. Pour la réalisation de cet ambitieux projet, Samba Bathily s’est associé au Groupe TATA Communication, spécialiste de la gestion des réseaux fibres optiques. «Cette société gère actuellement plus de 800.000 km de réseaux de fibres optiques à travers le monde, soit seize fois le tour de la terre. C’est un partenaire de premier choix pour exécuter ce projet», a-t-il dit.
Avec le Groupe TATA, Samba Bathily compte ainsi atteindre l’un des objectifs de Smart Africa qui est d’interconnecter ses 24 pays membres. Selon lui, l’économie numérique est basée sur trois piliers : les infrastructures (réseaux, Internet), le renforcement des capacités (formation) et l’application. «Aujourd’hui, nous travaillons sur ces trois piliers du numérique. Pour ce qui concerne les infrastructures, nous le faisons avec TATA Communication», a-t-il détaillé.
Toujours dans le domaine du numérique, notre compatriote a fondé «Equally Healthcare Group» en 2016 avec le chirurgien David Luu. L’objectif est de promouvoir la santé universelle en Afrique. Le groupe a déjà visité des dizaines de pays en Afrique pour rencontrer des communautés et des autorités afin d’élaborer ensemble un écosystème innovant et durable.

Envoyé spécial
Madiba KEITA

Source: L’Essor- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *