46eme session ordinaire du Comité Sahélien des Pesticides (CSP) : M. Mohamed Abdellahi Ebbe et dirigeants encensés par le ministre

Le mardi 24 novembre 2020, le Centre International de Conférence de Bamako a servi de cadre à la 46eme session ordinaire du Comité Sahélien des Pesticides (CSP). C’était sous la présidence du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, M. Mohamed OULD MAHMOUD et assistance du Directeur Général de l’Institut du Sahel, M. Mohamed Abdellahi Ebbe.

À l’entame de son discours, M. Mohamed OULD MAHMOUD s’est montré heureux de présider cette 46eme session ordinaire tout souhaitant la bienvenue et un bon séjour au Mali, à tous les hôtes présents à Bamako dans le cadre de cette 46eme session.

Que, « A toutes et à tous, j’exprime ma sincère gratitude, pour les efforts que vous avez consentis afin de prendre part aux travaux de cette session. J’exprime aussi mes feiicitations au CILSS, à travers l’Institut du Sahel, pour l’organisation de cette session dans un contexte mondial marqué par la pandémie de la COVID-19 et cela après le rendez-vous manqué de juin 2020.» a-t-il souligné le ministre..
Par ailleurs, il a déclaré que « les pesticides sont des produits dont l’utilisation ne cesse de croitre dans nos pays à cause de leur contribution à l’atteinte de la sécurité alimentaire et à l’amélioration du cadre de vie de nos populations». Il a poursuivi en ajoutant que les populations de différentes catégories socioprofessionnelles des pays, ont recours aux pesticides pour lutter contre les nuisibles des cultures et des denrées stockées, les vecteurs de maladies humaines et animales et d’autres nuisibles. Au regard des risques pour la santé et l’environnement liés à l’utilisation des pesticides, ces produits dont l’utilisation ne cesse de croitre dans nos pays, sont des produits réglementés.
Dans la perspective de l’opérationnalisation très prochaine du Comité Ouest Africain d’Homologation des Pesticides, il a précisé que « cette 46eme session ordinaire du CSP est en principe la dernière du Comité».
Vue les difficultés auxquelles les Etats membres du CLSS sur l’homologation des pesticides, le ministre a affirmé qu’il fonde l’espoir que « le processus d’hamonsation des regles régissant l’homologation et la gestion des pesticides au Sahel et en Afrique de l’ouest engagé depuis plus de 10 ans par CILSS avec les Commissions de la CEDEAO et de UEMOA avec l’opèrationnalisation très prochaine du Comité Ouest Africain d’Homologation Pesticides des contibuera significativement à réduire le commerce illégal des pesticides et la libre circulation des pesticides extrêmement dangereux.
Il a également annoncé que « le Mali lancera bientôt la construction du siège de l’INSAH pour lequel il a alloué un budget de 2,7 milliards de F CFA».
Il a invité tous les partenaires techniques et financiers, à continuer à apporter leurs appuis à ces 3 organisations UEMOA ainsi qu’à leurs Etats membres, dans le cadre du processus régional d’harmonisation des règles régissant l’homologation et la gestion des pesticides pour une gestion rationnelle des pesticides, gage d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable et d’une protection de la santé des populations et de l’environnement dans l’espace CILSS, CEDEAO, UEMOA.
M. Mohamed OULD MAHMOUD n’a ménagé à encensé les différents dirigeants pour leurs engagement et dévouement aussi que tous leurs prédécesseurs tout au long de ces 26 années de fonctionnement du CSP particulièrement, Monsieur le Directeur Genéral de l’Institut du Sahel et a tous son personnel ainsi qu’a tous les membres du CSP, pour la nomination de la Réglementation Commune aux Etats membres du CILSS pour 2020-2021 pami les 3 meilleures politiques au monde qui protegent les persomes et l’environnement contre les produts chimiques dangereux dans la catégorie des pesticides extremement dangereux par la Fondation World Future Council (WFC) Je souhaite que cette nomination aboutisse a la distinction de notre réglementation.

Ibrahim Binaté

EchosMedias

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *