2.186 sous-officiers dont 223 femmes désormais opérationnels : Vers l’atteinte des 200.000 emplois promis par IBK

C’est la première fois que la police nationale accueille un contingent de cet effectif. Cela participe sans nul doute de la volonté du gouvernement de doter la police nationale de ressources humaines biens formées et bien équipées pour faire face aux défis du moment. La semaine dernière, à l’Ecole nationale de la Police, nous avons assisté à la sortie fabuleuse du contingent 2016/2017, en présence de plusieurs ministres de la République. Ces agents sont au nombre 2.186 sous-officiers dont 223 femmes. Un grand pas vient d’être franchi.

ibk-ibrahim-boubacar-keita-president-malien-congres-rpm

La cérémonie était pleine de sens et de signification, car elle s’inscrit en droite ligne du programme de renforcement en ressources humaines, enclenché par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de Brigade, Salif Traoré, au sein des services relevant de son département dans le but de les rendre plus compétitifs face aux défis du moment. Il faut noter que cette nouvelle promotion de commissaires est baptisée feu Général de Division Sada Samaké. Le corps des Inspecteurs de Police a également été renforcé par 9 nouveaux inspecteurs dont 2 femmes.

Cette 19ème promotion porte désormais le nom de feu le Commissaire Divisionnaire Amadou Sangaré, un ancien instructeur à l’ENP qui aura donné 25 ans de sa vie à l’instruction. La 24ème promotion des élèves sous-officiers de police quant à elle, portera le nom de l’Adjudant-Chef de Police à la retraite Kandia Kouyaté, une pionnière qui aura marqué son temps.  La cérémonie solennelle de réception des galons commence par les élèves commissaires. Il s’agit de la 14ème promotion des commissaires de police. Elle est composée de seize (16) éléments dont trois (3) femmes.

Tous admis sur titre. La 14ème promotion des élèves commissaires a été baptisée du nom de Feu le Général Sada SAMAKE. La tâche des commissaires de police se résume aux fonctions de conception, de coordination, d’encadrement technique, administratif, judiciaire et de recherche se rapportant aux activités de la police nationale… Après la réception de leurs galons, les élèves commissaires cèdent la place à la 19ème promotion des élèves inspecteurs de police.

Tous également admis sur titre. La 19ème promotion des inspecteurs de police a pris le nom de Feu le Commissaire Divisionnaire Amadou SANGARE. Ils sont au nombre de huit (8) éléments dont une femme. Dans la structure administrative de la police, les inspecteurs travaillent sous l’autorité des commissaires. Ils exécutent des enquêtes judiciaires, administratives, des missions de renseignement et de surveillance, des missions de maintien et de rétablissement de l’ordre public.

Pour le Directeur Général de la Police, Moussa Ag Infahi, le choix des trois parrains, est pour la police nationale une occasion de rendre un hommage mérité à une femme et à des hommes qui ont marqué leur passage, chacun selon sa position à un moment donné pour le développement de l’institution policière. Il faut signaler qu’on a enregistré la présence de plusieurs ministres, parmi lesquels : Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, le ministre de l’Education nationale, le ministre de l’Equipement et le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile.

Avec ces 3 promotions, le général de Brigade Salif Traoré et le contrôleur général, Moussa Ag Infahi marquent  des points en assurant les maliens sur l’atteinte de l’objectif du programme présidentiel d’IBK. Et surtout vers l’atteinte des 200.000 emplois qu’il a promis lors de la campagne présidentielle.

D.KEITA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *