1er congrès du PRVM-Fasoko: Soumaïla Cissé dénonce les scandales financiers du régime !

 soumaila cisse election legislative depute urd candidat oppositionLe premier congrès ordinaire du Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM- Faso Ko), a eu lieu le samedi 2 avril 2016 au Centre international de conférence de Bamako, sous la présidence du président Mamadou Sidibé en présence de l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition et d’autres partis amis de l’opposition. La cérémonie était agrémentée par la prestation d’artistes et des démonstrations de jeunes acrobates. Prenant parole pour le compte des partis amis de PRVM, le chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé, a fustigé les différents scandales financiers du pouvoir actuel. Parlant de la récente loi instituant les autorités intérimaires dans les régions Nord du Mali, il estime qu’elle constitue un recul pour notre démocratie chèrement acquise. Il a félicité le PRVM-Fasoko pour son maturité malgré son jeune âge, car créé seulement en 2013.

A la suite de l’honorable Soumaïla Cissé, un témoignage a été fait par le représentant des familles fondatrices de Bamako, M. Touré, qui a rendu un vibrant hommage au père fondateur du parti feu Me Hamidou Lahaou Touré, et a fait observer une minute de silence en sa mémoire. Au pupitre, le président du parti, Mamadou Sidibé, a prié pour le repos de l’âme des victimes de la répression de mars 1991, marquant le point de départ de notre démocratie, mais aussi de celle de soldats tombés sur le champ de l’honneur. En la mémoire de feux Amidou Lahaou Touré et d’Adama Kéïta, il a demandé une  ‘’fatiha’’ collective de l’assistance pour le repos de leur âme.

Parlant des accords de paix et de réconciliation, il a estimé que la paix n’est retrouvée au Mali et que les Maliens doivent trouver des voies et moyens de cette crise, qui n’a que trop duré.

« Nous devons trouver les moyens d’une paix réelle, car rien ne saurait être au-dessus de la République du Mali » a-t-il martelé. Il a salué la communauté internationale pour son soutien à notre pays avant de suggérer que le mandat de la Minusma soit révisé en vue de l’adapter au contexte de guerre asymétrique que les ennemis de la paix imposent au Mali. Le président du PRVM a demandé une mobilisation à tous les niveaux pour que notre confrère, Birama Touré, disparu depuis janvier, puisse être retrouvé. Aux institutions de la République, il leur a demandé en tant que garantes de la sécurité de tous les Maliens des éclaircissements sur la disparition de Birama Touré.

D 06Bouaré

 

Source : Delta News

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *