19 novembre 1968 : le crime imprescriptible de la bande des quatorze officiers subalternes

Vingt-quatre ans après la libération du Peuple Malien de la dictature des putschistes, et quarante-sept ans après le Coup d’Etat militaire, l’A.ME.MO.K, Association pour la Mémoire de Modibo KEITA, s’interroge sur les impératifs de l’heure dans notre pays qui exigent un rappel.

association memoire modiba keita ex president malien amemok

Qu’est-ce qu’un Coup d’Etat ?

C’est une prise de pouvoir illégitime visant à renverser un gouvernement établi ou,

le maintien de force au pouvoir d’un individu ou d’une équipe qui n’a pas gagné les élections.

Comment agissent les auteurs d’un Coup d’Etat ?

Les auteurs d’un Coup d’Etat tentent toujours de camoufler le caractère illégitime de leur acte par des mensonges et dissimulations.

Les auteurs d’un Coup d’Etat agissent tous par la violence, les crimes, les assassinats, les tortures, jusqu’au terrorisme, bref par la tyrannie pour faire taire la moindre velléité de revendication.

La Nation Malienne vit aujourd’hui une situation des plus troubles de son histoire.

La falsification de l’histoire contemporaine de notre pays ou la tentative de réécriture entreprise par les révisionnistes nous interpelle tous.

Le 19 novembre 1968, il y a eu lieu au Mali un coup d’Etat militaire, un coup d’arrêt anticonstitutionnel du régime légal et légitime qui avait conduit, huit ans auparavant, notre pays à l’indépendance. Dites-le à votre voisin !!!

  Bamako, 18 novembre 2015

Le Secrétaire à la Communication de l’AMEMOK

Demba Adama KEITA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *