Wabaria : Le calvaire institué par les policiers….

Dans la région de Gao, les agents de la police n’ont pas bonne presse. Ils se livrent à des rackets qui ont atteint une proportion inquiétante.

police agent securite circulation

Aujourd’hui, les passagers de bus ne se sentent plus confiants face aux policiers de Wabaria censés les protéger ainsi que leurs biens. Selon des témoins, ces hommes et femmes devant soutenir les populations victimes d’attaques, pillent au même titre que les bandits armés.

« Ils ne sont pas là pour servir la police mais pour se servir de la police », a declaré Hima MAIGA, chef d’escale de MAIGA Transport après l’attaque de l’un de leurs bus sur l’axe Hombori-Gossi, dimanche dernier.

Lors de ladite attaque déroulée aux environs de 20 heures, d’importantes sommes d’argent ont été retirées aux passagers et une fille de 15 ans a été violée. Selon Hima, les pertes sont énormes mais c’est l’attitude des policiers de Wabaria qui a profondément choqué les passagers assombris.

En effet, malgré ce qui leur est arrivé et qu’ils ont raconté à leur arrivée à Wabaria, les policiers ont retenu les passagers et le véhicule pendant deux heures de temps. « Ils obligeaient les passagers qui n’avaient absolument rien sur eux, à payer de l’argent sans quoi, ils ne verront pas leurs domicile » a-t-il déploré.

D’après le chef d’escale de MAIGA Transport, c’est grâce à l’intervention du commandant de brigade de la gendarmerie de Gao, que les passagers ont pu regagner la ville de Gao. En effet, Hima MAIGA considère que le bus a été doublement attaqué.

Par ailleurs, beaucoup d’autres usagers de cet axe ont relaté  qu’ils avaient aussi été victimes des policiers de Wabaria qui sembleraient n’avoir aucun sentiment humain.

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *