Violences dans le Centre du pays : 378 réfugiés maliens fuient vers la Mauritanie

Hier jeudi 9 mai, aux alentours de 6h35 minutes, 378 personnes appartenant à l’ethnie peulh sont arrivés au camp de réfugiés de M’Berra, en Mauritanie.

 

Ces déplacés estiment qu’ils ont marché plus d’une dizaine de jours avant d’arriver en Mauritanie. Au cours de leur trajet, ils ont expliqué avoir enterré six des leurs qui n’ont pu supporter la marche. Alors que d’autres ont indiqué qu’une quarantaine de déplacés ont été abandonnés dans la brousse. Ces personnes sont issues des localités de Guiré, Nara, Sokolo, Nampala, Doura et du cercle de Tenenkou.

Cette situation intervient alors que du 13 au 25 avril, 2 086 réfugiés maliens sont rentrés volontairement du camp de réfugiés de Mbera en Mauritanie, à Koigouma, village situé à 55 kilomètres de Goundam, dans la région de Tombouctou. Un rapatriement effectué sous le contrôle des autorités maliennes, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la MINUSMA. A leur arrivée, ces rapatriés volontaires ont reçu 10 tonnes de mil et de kits d’articles non-alimentaires, fournis par la Direction régionale du développement économique et social (DRDES) du Ministère de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté. Au 31 mars 2019, ils sont 71 858 rapatriés à avoir été enregistrés. Toutefois, près de 138 000 réfugiés maliens sont toujours en exil au Burkina Faso, au Niger et en Mauritanie, pays limitrophes du Mali.

Kibaru

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *