Victimes de la destruction des mausolées de Tombouctou : « les réparations vont débuter en mars prochain »

Un milliard sept cent soixante onze millions, de CFA, c’est le montant alloué pour les frais de réparations des crimes qui ont été commis par Ahmad Al Faqi Al Mahdi à Tombouctou entre le 30 juin 2012 et le 11 juillet 2013. Cette décision a été prise par la CPI dans le cadre de son procès en août 2016. Le processus de réparation devrait démarrer à partir de mars prochain. Il concernera des individus, mais aussi l’ensemble de la communauté de Tombouctou.

Adeline Bedoucha, membre du Fonds au profit des victimes à la CPI.

 

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *