Une vingtaine de marchands de bétail arabes arrêtés par le MNLA

Incertitudes et tensions au nord : Une vingtaine de marchands de bétail arabes arrêtés par le MNLA

De jour en jour, on assiste à des tensions récurrentes entre le MNLA et des tribus arabes dans l’extrême nord du Mali près de la frontière algérienne. Dans cette région où l’armée malienne n’a toujours pas le droit d’y mettre les pieds et l’administration complètement absente, les trafics en tout genre continuent de plus belle.

 

L’armée française et les soldats tchadiens qui ratissent la région sont plutôt occupés à traquer les islamistes que de mettre fin aux tensions civiles qui font rage. Le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), fait régner la terreur et la violence contre les tribus arabes en se livrant à un pillage systématique de leurs biens et tuant des paisibles commerçants. C’est dans ce cadre, que de nouveaux accrochages ont opposé des éléments du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) à des marchands de bétail arabes le mercredi 1er mai dernier.
Selon certaines informations, les éléments du MNLA patrouillaient aux alentours de la commune d’Infrik située à 40 kilomètres de la ville d’In Khalil près de Tessalit dans l’extrême nord du pays. C’est ainsi qu’ils ont repéré une caravane conduite par des marchands de bétails arabes. La rencontre n’était pas aussi amicale car les éléments du MNLA ont voulu prendre de force les marchandises des arabes qui ne se sont pas laissés faire bien que n’étant pas suffisamment armés.  A l’issue de ces affrontements,  le MNLA a arrêté une vingtaine de marchands de bétail arabes et saisi leurs marchandises. Aujourd’hui, ces tensions ont redoublé d’intensité et le MNLA continue de tirer profit de cette situation confuse. Il est donc nécessaire aujourd’hui plus que jamais que l’armée malienne prenne position dans cette région au risque de la voir se transformer en poudrière.
Maciré DIOP
Conséquence de l’absence de l’administration à Tenenkou :
 Des Forains attaqués et dépouillés de leurs biens par les bandits du MNLA

Des forains en provenance de Ngoura dans la Commune de Toguere Coumbé ont été interceptés par des individus armés. Ils ont été dépossédés de leurs biens estimés à plusieurs milliers de F CFA. Selon un ressortissant de la zone, qui se trouvait à Ouronguiya à 5 kilomètres du lieu de l’attaque, tout cela s’est produit au moment où les forains en majorité originaires des villages environnants ont quitté la foire hebdomadaire de Ngoura pour se rendre dans leurs villages. Les braqueurs de peau blanche, en majorité et qui ont été reconnus comme appartenant au MNLA ont stoppé les forains à visage découvert avant de procéder à leur dépouillement. Cette action vient réconforter les déclarations de l’honorable Temori Tioulenta qui disait ce lundi dernier à l’Assemblée nationale que cette région du Mali est presque abandonnée des autorités politiques et militaires du Mali.

Moussa Sidibé

 

 

SourceL’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *