Une équipe d’experts en antiterrorisme va enquêter à Sévaré

Au Mali, deux jours après l’attaque du Byblos, le calme revient à Sévaré. Le bilan officiel de l’opération lancée, samedi 8 août, par les forces spéciales maliennes fait état de treize morts. Quatre autres personnes ont pu être libérées. Une enquête est en cours. Elle est menée par les autorités maliennes et des experts occidentaux.

attentat terroriste islamique maison logement criblé balles mur hôtel Byblos nord mali savare mopti gao tombouctou kidal

Des experts en antiterrorisme ont atterri à Sévaré dans la journée de samedi pour accompagner les forces maliennes dans l’enquête. Plusieurs arrestations ont eu lieu juste après l’attaque, mais toutes les personnes interpellées « ont été relâchées », nous affirme une source sécuritaire à Sévaré.

Les questions sans réponse restent nombreuses. Qui sont les assaillants ? Selon une source militaire malienne, de forts soupçons pèsent sur le Front de libération du Macina (FLM), un groupe allié au groupe jihadiste d’Ansar Dine. Combien étaient-ils ? Selon cette même source militaire, quatre assaillants auraient été tués pendant l’attaque. Il y aurait-il des assaillants en fuite ? Des opérations sont en cours, selon une autre source sécuritaire.

Vendredi, le gouvernement malien a annoncé l’arrestation de sept suspects et leur transfert à Bamako mais aucune précision n’a été donnée sur leur identité.

Quelle cible ?

Autre question en suspens concerne la cible des terroristes. Le Byblos n’est plus un hôtel depuis 2011 et depuis le début de la crise dans le nord du pays. Un contractant de la Minusma, l’entreprise de logistique aérienne sud-africaine UTER, a alors loué le bâtiment pour loger ses employés à Sévaré.

Source : RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.