Une dizaine de morts dans une attaque-suicide contre les rebelles

Une attaque lancée dans la nuit de mardi à mercredi dans le nord du Mali par un groupe armé progouvernemental contre des rebelles a fait une dizaine de morts, dont plusieurs kamikazes, a appris mercredi l’AFP de sources sécuritaires.

 mnla rebelle touareg independanlistes bandis armees mouvement combattant hcua arabe nord mali azawad patrouille desert

« Les combattants du Gatia (Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés, loyaliste), accompagnés de kamikazes, ont violemment attaqué dans la nuit de mardi à mercredi une position des rebelles touareg et arabes opposés au gouvernement, non loin de la localité de Tabankort (nord). Il y a eu une dizaine de morts », a affirmé à l’AFP une source militaire occidentale.

« La situation est très volatile et il faut absolument calmer le jeu » dans cette zone, où groupes rebelles et formations militaires soutenant le gouvernement se livrent à des affrontements meurtriers depuis plus d’un mois, a ajouté la même source.

Une source sécuritaire de l’ONU a confirmé ces informations, précisant qu’aux côtés des combattants du Gatia deux kamikazes se sont fait exploser, et qu’un troisième a été tué par les rebelles du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), deux groupes armés rebelles à dominante touareg.

Les affrontements à Tabankort mettent en péril le processus de paix entre gouvernement et groupes rebelles, avaient prévenu le 23 janvier l’Algérie et l’Onu, qui conduisent une médiation entre les deux parties.

 

Source: AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.