Un échange de tirs, entre jeunes, fait mort et un blessé à Tombouctou

Tombouctou, 19 septembre (AMAP)Des jeunes ont, de nouveau, ouvert le feu, jeudi, faisant un mort et un blessé parmi une foule de curieux, sortis pour comprendre un incident survenu la veille, a appris l’AMAP de sources locales.

Mercredi, au soir, deux jeunes, qui voulaient, avec leur voiture, forcer un barrage tenu par d’autres au quartier Abaradjou, à Tombouctou, ont ouvert le feu, faisant deux blessés dont l’un a reçu une balle aux fesses et un éclat de balle sur le front.

Les occupants ont réussi à fuire mais la foule a poursuivi le véhicule. Ils ont suspecté une de marque Toyota dans un garage qu’ils ont brûlée dans la rue.

C’est ainsi que, mécontents de cet acte de la veille, les tireurs ont fait feu sur la foule. La population, très remontée, voulait en découdre avec eux. Une rapide intervention de l’armée a permis d’éviter le pire en s’interposant et en désarmant ceux qui étaient en possession d’armes.

Depuis, on attend des tirs nourris et, quelques fois, sporadiques. La ville est totalement paralysée, les services au ralenti, les commerces fermés. Les gens sont terrés dans les maisons. Les rues sont désertées par les personnes par peur de « balles perdues ».

Une maison est, actuellement, encerclée par les jeunes. Ils soutiennent que cette maison appartenant à un responsable politique est censée abriter des hommes en armes.

L’armée est déployée en nombre pour dissuader la foule en colère. Militaires et foule se regardent en chiens de faïence.

MS/MD (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *